La Friperie de Coderr a reçu et traité 11 984 dons en avril

De nouveaux sommets

France Paradis france.paradis@tc.tc
Publié le 13 mai 2014

RÉCUPÉRATION. Pour le seul mois d'avril, la Friperie de Coderr a reçu et traité 11 984 dons, ce qui constitue une hausse de 30 % par rapport au même mois l'an dernier. À date, le record avait été atteint en octobre dernier avec 8483 dons.

Si on converti en poids la partie vêtements de ces dons et pour ce seul mois, ce sont près de 45 000 kilos de textiles qui n'auront pas eu à prendre le chemin du dépotoir mais qui auront été remis en circulation. Déposer ses vieux vêtements au centre de dons de la Friperie est donc un geste généreux mais c'est aussi une manière efficace et toute simple de protéger l'environnement.

Pour des fins de statistiques, la Friperie compte le nombre de dons qu'elle reçoit. L'histoire d'amour avec la population d'Alma et des alentours connait donc de nouveaux sommets.

Les plus âgés se souviendront qu'à l'origine, Coderr fonctionnait sous le nom de Recycl-O-Lac et depuis, durant ses 35 années d'existence, la complicité de cet organisme à vocation sociale avec sa communauté ne s'est jamais démentie.

« La rénovation et l'agrandissement de la Friperie du boulevard St-Jude constituait une étape importante et un pari comportant sa part de risques. L'aménagement d'un centre de dons facilement accessible à l'avant du bâtiment et le service à l'auto courtois et empressé auront constitué des ingrédients de succès », souligne Patrice Gobeil, président du conseil d'administration.

Ce dernier rappelle que l'organisme avait travaillé sur ce projet durant plusieurs années avant de le concrétiser. La partie avant du bâtiment avait plus de 70 ans, l'insolation et la fenestration étaient particulièrement déficientes.

« En tant qu'administrateurs, nous sommes des bénévoles alors malgré les subventions auxquelles nous avions droit, c'était une grosse responsabilité. Nous avons fait confiance et soutenu nos permanents et la réponse de la population a dépassé nos attentes », de poursuivre le président.

La moyenne du prix de vente d'un vêtement à la Friperie en 2013 a été de 2,88 $ et l'organisation se fait un point d'honneur à maintenir intacte sa politique de petits prix.

Entreprise-école

Lorsque l'on prend toute la mesure du travail effectué par la Friperie, il y a de quoi être impressionné.

Mais, ce dont le président Patrice Gobeil et son équipe sont le plus fiers, c'est que ce magasin soit une entreprise école.

Grâce à un partenariat avec Emploi Québec et la Commission Scolaire du Lac St-Jean, à chaque année, 35 participants viennent y compléter un stage d'insertion professionnelle et ont l'occasion d'obtenir un diplôme officiel du Ministère de l'Éducation, ce qui leur permettra de réintégrer avec succès le marché du travail régulier ou d'entreprendre une formation spécialisée sur les bancs d'école.

Au fil des années, ce sont près de 400 stagiaires qui sont passés par la Friperie.

« C'est un service plus important que jamais pour toutes ces personnes à un moment où le marché du travail est de plus en plus exigeant et où il est plus nécessaire que jamais d'avoir un travail régulier.À la Friperie, il y a énormément d'action et de travail. Alors, si vous recherchez du personnel efficace, vous avez besoin d'un des participants qui ont complété un stage chez nous », de conclure le président Gobeil.