Les élus mettent de la pression: assez, c'est assez !

Téléphonie cellulaire et accès à Internet à haut débit


Publié le 24 mars 2017

Le préfet de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis, le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, ainsi que Dany Morin, président du comité  Le réseau cellulaire partout pour tous.

©Photo: TC MEDIA - France Paradis

INTERVENTION. C'est par un retentissant « Assez, c'est assez ! » que le député de Lac-St-Jean Alexandre Cloutier et le préfet de la MRC Lac-St-Jean-Est, André Paradis, réclament le financement, à la hauteur de quelque 8 M $, pour l'installation de 15 tours de retransmission pour la desserte de la téléphonie cellulaire et internet à haut débit.

En présence de Dany Morin, président de l'organisme « Le réseau cellulaire: partout, pour tous ! » qui milite en faveur de la mise en place de la téléphonie cellulaire sur la route 155, les élus pressent Québec d'annoncer dans son prochain budget le financement du projet de tours cellulaires qui date tout de même de 2014 et qui avait été initié par la Conférence régionale des élus et repris en grande partie lors du Sommet économique du Saguenay—Lac-Saint-Jean.

Encore faut-il que les infrastructures de base soient accessibles.

— Alexandre Cloutier

C'est au début du mois d'avril que l'on doit faire connaître la liste des projets qui ont été retenus par Québec et Ottawa, d'où la décision de mettre de la pression additionnelle dans le dossier.

Désabusement

« À un moment donné, il faut être capable de dire assez, c'est assez et de dire au gouvernement du Québec, plus que jamais, nous avons besoin dans la région du Lac-Saint-Jean d'une couverture de téléphonie cellulaire qui soit complète ainsi que l'accès à Internet haute vitesse. Un défi dans notre région est d'assurer une démographie qui soit à la hauteur de nos attentes. Si on veut que les jeunes familles et les compagnies choisissent notre territoire, le Lac-Saint-Jean, encore faut-il que les infrastructures de base soient accessibles », clame Alexandre Cloutier.

Québec a lancé il y a quelques mois une stratégie pour le numérique.

« Comble du malheur, la région du Lac-Saint-Jean ne se qualifie pas dans le projet qui a cours entre le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral. Je demande donc une intervention du premier ministre Philippe Couillard pour venir régler une fois pour tout ce projet initié par la CRÉ et repris lors du sommet économique de 2015. Les délais s'accumulent et les résultats ne sont pas au rendez-vous… Au moment où on se parle, s'il n'y a pas une intervention exceptionnelle de la part du premier ministre du Québec, nous ne verrons pas le Saguenay—Lac-Saint-Jean avoir une couverture complète et entière », ajoute le député de Lac-St-Jean avec conviction.

Les élus sont unanimes: ce projet est peu couteux par rapport à tout ce qu'il va rapporter pour le développement économique de la région sans parler de tous les aspects sécurité pour les gens qui circulent sur les routes.