Un projet d’environ 1M$ à venir à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix


Publié le 17 avril 2017

Le projet consiste à faire passer les quatre voies en trois voies incluant une dédiée au virage à gauche, au centre.

©Photo TC Media- Laurie Gobeil

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a confirmé à TC Media, qu’un important projet oscillant entre 1M$ et 1,5M$ était prévu pour l’été 2018, le tout dans le but d’augmenter la sécurité sur la route régionale située à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

Un projet de réaménagement du secteur à 4 voies est en effet dans les cartons du MTQ. Il comprendrait une voie dans chaque direction ainsi qu’une troisième voie centrale qui permettrait le virage à gauche dans les deux directions. La voie de virage à gauche dans les deux sens, dont l’appellation technique est VVG2S, est de plus en plus utilisée sur les routes du Québec, particulièrement sur les artères commerciales. Une réduction de la limite de vitesse serait aussi appliquée. Les plans et devis devraient être réalisés au courant de l’année.

Concrètement, le secteur visé est celui compris entre le commerce de La Tablée et l’entrée du pont.

Ce projet est rendu nécessaire en raison du très grand nombre d’accès dans le secteur. On parle de 15 accès résidentiels et 23 accès commerciaux.

D’ailleurs, le MTQ projette présenter une rencontre d’information avec les résidents et commerçants du secteur pour leur présenter les avantages du projet. Le ministère souhaite travailler en étroite collaboration avec la municipalité.

Soulignons que ce type de route existe un peu partout au Québec. Dans la région, une voie de virage à gauche a été créée sur le boulevard Saint-Paul et une dans le rang Saint-Jean-Baptiste.

Le maire satisfait

Le maire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, Lawrence Potvin,  se dit satisfait des discussions qu’il a avec le ministère jusqu’à maintenant, concernant ce projet.

« Les discussions préliminaires nous satisfont. On accueille le projet pour l’instant. Il faut consulter la population du secteur avant, pour ensuite donner notre feu vert. Une fois qu’on va avoir donné l’aval de la ville, il va y avoir un caractère permanent à ça. »