Sommet social régional: pour former des citoyens actifs et informés


Publié le 18 avril 2017

Les coprésidents du Forum social régional, France Desjardins et Vincent Gagnon, en compagnie des membres du comité organisateur du Sommet.

© Photo: TC Media – Audrey-Anne Maltais

SOCIÉTÉ. La lutte à la pauvreté et à l'exclusion sociale, l'économie sociale et solidaire, l'intervention communautaire et la gouvernance participative régionale, voilà les quatre grands thèmes qui seront abordés lors du Sommet social régional, ce vendredi 21 avril, à la Boîte à Bleuets d'Alma.

L'idée derrière ce Sommet se veut d'organiser et de mettre en place un plan d'action régional en lien avec le développement social, pour tous et par tous, selon la coprésidente du Forum social régional, France Desjardins.

Cette dernière a également précisé que cet événement est l'aboutissement de réflexions issues de 38 mémoires reçus de divers citoyens et organisations sur quatre grands thèmes proposés.

Gouvernance participative régionale

« Pour pouvoir contrer la pauvreté et l'exclusion sociale, mettre en lumière l'importance économique de l'économie sociale et solidaire et faire reconnaitre le rôle capital joué par les organismes communautaires dans le bien-être de la collectivité, de même que pour relever les nombreux défis qui se posent à notre région, nous devons nous tourner vers la gouvernance participative régionale », a soutenu Mme Desjardins.

Par gouvernance participative régionale, la coprésidente a précisé que l'objectif est de donner l'espace décisionnel aux gens qui veulent s'engager dans l'action collective.

« La démocratie participative régionale se veut donc de donner l'espace aux citoyens engagés qui veulent prendre la parole », a-t-elle expliqué.

Mémoires

L'analyse minutieuse des mémoires démontrerait clairement que la société civile se doit de reprendre le terrain qui lui revient et de participer à la prise de décisions qui la concernent, d'ajouter la coprésidente.

Ainsi, le but recherché par la gouvernance participative régionale est de former des citoyens actifs, informés et décisionnels, car pour les organisateurs du Sommet, l'avenir de la démocratie passe par la participation citoyenne.

Avec quelque 125 personnes attendues lors de l'événement, les organisateurs dépassent déjà leurs attentes quant à la participation au Sommet.

Cette journée sera propice aux échanges et la participation de la population régionale de toute provenance sera un des éléments marquants, aux dires du coprésident du Forum social régional, Vincent Gagnon.

« Les gens ont besoin de se concerter et ont besoin d'outils pour se concerter, au-delà d'une rencontre ponctuelle. Il faut aussi avoir des outils pour aller plus loin [...] On veut ramener plus près des gens la possibilité de s'exprimer directement dans l'outil qu'ils utilisent le plus au quotidien », a souligné M. Gagnon.

D'ailleurs, lors du Sommet, bien qu'il soit encore embryonnaire, un outil important sera présenté pour assurer les suites de l'événement.

« Il était important pour nous de se doter d'une plateforme web afin de faciliter la mise en place de projets et de créer le réseautage nécessaire à leur réalisation. Cette plateforme, du nom de Kratos, sera axée sur la démocratie participative », a terminé M. Gagnon.—