Sections

Après deux mandats, Gilles Girard quitte la vie politique

Conseiller au siège #3 à Alma


Publié le 29 août 2017

Gilles Girard ne sollicitera pas de 3e mandat à son poste de conseiller au siège #3, Dam-en-Terre/St-Georges.

©Photo: TRIUM MÉDIAS - France Paradis

RETRAITE. Tel que prévu dans ses plans personnels, Gilles Girard, conseiller au siège #3 à Alma (secteur Dam-en-Terre/St-Georges), ne sollicitera pas de troisième mandat lors de l'élection de novembre prochain.

« J'ai annoncé ça hier soir (lundi) au conseil municipal. Ça complète un deuxième mandat pour moi. J'ai toujours pensé que je ferais deux mandats. J'ai présentement le goût du voyage pour les prochaines années, mais je ne ferme pas la porte à la politique par après. Mais pour les prochaines années, j'ai comme d'autres projets et je vais céder la place pour les prochaines élections », a souligné Gilles Girard lors d'un entretien téléphonique avec TRIUM MÉDIAS.

J'avais une couleur un peu plus environnementale.

Gilles Girard

Élu pour la première fois en 2009 contre deux opposants, il avait alors remporté près de 55 % des votes. En 2013, il avait été réélu par acclamation.

Il annonce aussi tôt son retrait de la vie politique pour laisser la chance à d'autres personnes de faire valoir leurs intentions. Déjà, il y a un candidat annoncé dans le quartier en la personne de François Carrier, un enseignant du niveau secondaire en éducation physique.

Réalisations

« J'ai mené à terme plusieurs dossiers au cours de ces années, mais j'avais une couleur un peu plus environnementale au sein du conseil. C'est ce type de dossier dont la stratégie de développement durable que l'on a mis en place qui devrait guider le développement de la ville pour les prochaines années. Je souhaite que ce dossier continue à évoluer dans le milieu. Mais je suis surtout fier d'avoir servi les citoyens en les rencontrant et en travaillant pour eux afin de régler les problématiques », précise Gilles Girard.

Notamment, tout au long de ces huit ans comme conseiller, Gilles Girard a été président du comité CASE pour le suivi environnemental de la construction de l'aluminerie Alma.

Également, ls quatre dernières années, il était président du Comité d'urbanisme et environnement, un comité plus délicat où l'on doit appliquer la réglementation, ce qui n'est pas toujours bien reçu par certaines personnes.

« Ma conjointe prend sa retraite bientôt et tous les deux, on a le goût de voyager. On est en pleine forme, il faut en profiter là et les prochaines années vont être concentrées à aller visiter la grande planète », de conclure Gilles Girard qui entend donner toutes ses énergies à sa fonction jusqu'à la fin de son mandat, le 5 novembre prochain.

©Photo: TRIUM MÉDIAS - France Paradis