Sections

Une rentrée scolaire sous le signe de la prudence et de la sécurité

Les policiers conciliant pendant quelques jours, mais après…


Publié le 30 août 2017

Les policiers de la Sûreté du Québec affichaient une présence remarquée aux abords des écoles primaires, comme ici à l'école St-Pierre à Alma.

©Photo: TRIUM MÉDIAS - France Paradis

ATTENTION. En cette semaine de rentrée scolaire dans les écoles, la Sûreté du Québec démontre une présence accrue aux abords des différentes écoles du territoire afin de rappeler à tous les usagers de la route d’être particulièrement vigilants aux abords des zones scolaires.

Ce mercredi, notamment, la SQ affichait clairement sa présence près de l'école St-Pierre, à Alma, où l'on a procédé ces dernières semaines à des aménagements importants afin de rehausser la sécurité des jeunes.

En effet, Ville d'Alma a injecté quelque 115 000 $ afin de mettre en place un quai de débarquement pour les autobus scolaires, de nouveaux trottoirs plus larges et sécuritaires de même que des îlots à certaines intersections afin de réduire le trafic et la vitesse de circulation.

Ville d'Alma a injecté 115 000 $ pour améliorer la sécurité aux abords de l'école St-Pierre, dont l'ajout d'un îlot pour isoler le secteur du débarcadère des autobus scolaires.

©Photo: TRIUM MÉDIAS - France Paradis

Un nouvel affichage indique notamment qu'aux  heures précises du matin, du midi et à la fin des classes, la circulation automobile est même interdite dans la zone scolaire, face à l'école.

Si les policiers vont faire preuve de tolérance au cours des prochains jours, d'ici peu, ils commenceront à sévir à l'endroit des automobilistes qui viennent reconduire leurs enfants à l'école et qui ne respectent pas les zones de circulation.

Sécurité

Au cours des prochains jours, afin d’assurer la sécurité des nombreux écoliers qui se déplaceront à pied, en vélo ou en autobus, les patrouilleurs s’assureront que la signalisation en vigueur soit respectée. Ils seront attentifs notamment au respect des limites de vitesse ainsi qu’aux arrêts obligatoires lorsque les feux rouges intermittents des autobus scolaires sont en fonction.

Les policiers demandent aux automobilistes d’être particulièrement vigilants et de faire preuve de courtoisie, surtout au moment où les écoliers sont le plus vulnérables, soit lorsqu’ils montent et descendent d’un autobus. En présence d’un autobus scolaire, les usagers de la route doivent surveiller les signaux lumineux et se préparer à arrêter.

Une réglementation interdit de passer dans la zone scolaire à certaines périodes de la journée.

©Photo: TRIUM MÉDIAS - France Paradis

Sanctions

Les sanctions sont sévères pour les conducteurs qui contreviennent à la réglementation en vigueur dans les zones scolaires. À titre d’exemple, un conducteur qui dépasse ou croise un autobus scolaire dont les feux rouges intermittents clignotent, commet une infraction entraînant l’accumulation de neuf points d’inaptitude et une amende de 200 $ plus les frais et la contribution.

De plus, un conducteur qui circule à 60 km/h dans une zone de 30 km/h, commet une infraction entraînant l’accumulation de deux points d’inaptitude et une amende de 105$ plus les frais et la contribution.

©Photo: TRIUM MÉDIAS - France Paradis