Sections

La cloche de la Chapelle Wilson rentre chez elle


Publié le 9 septembre 2017

La cloche.

©Trium Médias - France Paradis

La cloche de l’ancienne chapelle de la plage Wilson, à St-Henri-de-Taillon, repose désormais dans un campanile (clocheton), à l'entrée du quartier de villégiature en bordure du lac Saint-Jean.

Gérald O'Bomsawin, président de l'association Les propriétaires de chalets Pointe Wilson et Jean-Yves Deschênes qui a soumis ce projet, ont lancé ce commentaire: « Mission accomplie! La cloche est maintenant protégée et les gens pourront découvrir son histoire sur les panneaux d'interprétation mis en place sur les murs du campanile. »

Le conseil d’administration de l’association avait présenté, à la municipalité de Saint-Henri-de-Taillon, un projet permettant la mise en valeur de l’entrée de leur quartier, le tout s’articulant principalement autour d’un aménagement protégeant la cloche de l'ancienne chapelle du secteur.

Le 27 août dernier, l'association a donc inauguré son campanile, situé à l'entrée du Quartier Wilson. La municipalité a consenti une aide financière d'un peu plus de 20 000 $ pour cette réalisation.

André Paradis, maire de Saint-Henri-de-Taillon, a coupé le ruban en compagnie de Gérald O'Bomsawin, président de l'association et Réginald Gervais, vice-président.

©gracieuseté – Jean-Yves Deschênes

Projet

«C’est dans ce contexte que notre association a élaboré un campanile favorisant l’interprétation de notre quartier et s’intégrant aux différents développements que nous avons vécus dans les dernières années.», souligne Gérald O'Bomsawin.

De plus en plus, les gens du secteur ont pris l’habitude de marcher dans leur environnement, soit sur la plage, sur les avenues ou sur les sentiers.

« Nous voulions donc favoriser ce bon réflexe en aménageant une station d’interprétation historique et environnementale qui favorisera une meilleure connaissance du milieu exceptionnel dans lequel nous avons la chance de séjourner et de vivre ».

Cet endroit, déjà entretenu par un des membres, accueille maintenant cet écrin permettant l’installation, la mise en valeur et la protection de l’ancienne cloche de bronze de la chapelle qui se trouvait à l’origine près de ce site.

Un panneau d’interprétation relatant l’historique de la chapelle est accessible sur la structure. On y retrouvera aussi trois autres panneaux d’interprétation traitant des débuts de la plage Wilson, de l’abbé Fredeau-Duchesnes et de la vie dans le quartier au début des années 60.

« Comme notre nouveau voisin est le Parc national de la Pointe-Taillon et que la durée de vie de notre campanile était importante pour nous, il est très rapidement apparu évident qu’on ne devrait pas économiser sur la qualité des matériaux. C’est ainsi que nous avons octroyé le contrat de réalisation à la compagnie Menuiserie Saint-Henri».