Pour en finir avec le gaspillage alimentaire

Ateliers À vos frigos

Hélène Gagnon helene.gagnon@tc.tc
Publié le 18 septembre 2016
Épicerie
Depositphotos.com - racorn

ALIMENTATION. Vos pommes ratatinent dans le tiroir de votre réfrigérateur? Vos croûtes de pain s’accumulent dans le frigo? Plutôt que de les cuisiner, pour préférer les jeter? Cette action peut vous sembler anodine, mais le gaspillage alimentaire est un véritable fléau, car annuellement, les Canadiens jeter aux ordures l’équivalent de 14,6 milliards de dollars en nourriture.

Le Fonds Éco IGA a décidé de prendre les choses en main et d’offrir en 2016 et 2017, 172 ateliers « À vos frigos » afin de donner quelques trucs et idées de recettes à concocter avec les fruits et les légumes moches, les restants et les produits de boulangerie. L’objectif de ces ateliers : diminuer le gaspillage, mais également vous faire sauver du temps et de l’argent.

« Les ateliers ont lieu en groupe d’environ 20 personnes. On mise beaucoup sur le partage. À titre d’experte en gaspillage alimentaire, mon rôle est de donner des trucs aux gens, mais parfois certaines personnes peuvent également faire bénéficier les participants de leurs conseils. Les ateliers sont très interactifs, car un chef de la Tablée des Chefs est présent pour cuisiner, avec les participants, trois recettes rapides à faire avec les indésirables du frigo », mentionne Édith Ouellet, nutritionniste et experte en gaspillage alimentaire.

Le principal sujet abordé lors des ateliers est la gestion des aliments. Le gaspillage alimentaire émergerait donc d’une mauvaise gestion de nos inventaires autant dans le frigo, le garde-manger ou le congélateur.

« Les gens ont tendance à faire l’épicerie et faire le ménage du frigo à leur retour. On prend l’épicerie on entasse le tout dans le frigo. Rapidement, les ingrédients vont se dégrader. Parfois, il faut simplement prendre 30 minutes avant d’aller faire l’épicerie pour répertorier ce que nous avons déjà. Il ne faut pas avoir peur également de planifier les repas à l’avance. C’est l’une des habitudes la plus difficile à adopter. On planifie, nos repas en fonction de ce que nous avons déjà à la maison et on achète seulement le nécessaire. Plutôt que d’aller 3 à 4 fois à l’épicerie. On y va une fois. On sauve ainsi temps et argent », mentionne Mme Ouellet.

Un premier contact

La première édition des ateliers « À vos frigos » avait permis de rejoindre 1200 personnes. Pour Édith Ouellet, si chaque participant met en pratique un ou deux conseils il sera possible de percevoir des changements.

« On veut semer une graine. On veut que la personne soit consciente de l’impact de jeter un aliment à la poubelle. Idem pour le compostage. Si on place nous aliment dans le composteur, il s’agit également de gaspillage alimentaire. En changement graduellement les habitudes de vie de la famille et bien on pourra peut-être un jour réduire au maximum les pertes alimentaires », mentionne-t-elle.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, cinq ateliers seront offerts. Dolbeau-Mistassini et Saint-Félicien seront les premiers hôtes des ateliers les 7 et 8 octobre prochain. Les inscriptions sont actuellement ouvertes pour ces deux endroits. Les gens peuvent s’inscrire en ligne à l’adresse suivante www.jourdelaterre.org/avosfrigos. Pour les citoyens de Saguenay, Roberval et Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, les ateliers auront lieu au printemps 2017.