Jean-François Lapointe en concert à Alma

Francine Deschamps redaction_alma@tc.tc
Publié le 23 octobre 2016

Né à Hébertville, Jean-François Lapointe a également vécu à Chicoutimi et a occupé le poste de directeur de la Société d’art lyrique du Royaume durant sept ans.

©Photo: Gracieuseté

VOIX. Le baryton de réputation internationale Jean-François Lapointe est attendu, ce dimanche 30 octobre à 14h, à la salle Michel-Côté d’Alma. Une occasion unique d’entendre ce réputé chanteur natif d’Hébertville.

Celui-ci partagera la scène avec la soprano France Bellemare. Au programme: de  la mélodie française et de grands airs d’opéra en duo. Un des rares concerts qu’il donne au Québec, puisque sa carrière l’amène hors du pays environ dix mois par année.

« Quand on veut vraiment faire de l’opéra, ça se passe au niveau international », nous précisait-il récemment en entrevue, alors qu’il était à Genève pour un récital.

Dans ce domaine, beaucoup d’appelés et peu d’élus. En effet, ceux qui envisagent ce métier doivent bien sûr posséder une voix exceptionnelle, mais aussi une énorme capacité de travail et de mémorisation, le talent du jeu et de la facilité à apprendre les langues. Jean-François Lapointe chante en français, mais également en italien, en allemand et même en russe.

Aujourd’hui résident de Québec, il retourne assez régulièrement à Hébertville, où il possède un chalet.

« Grâce à mes parents, j’ai eu la chance extraordinaire de faire des études musicales de piano et de violon très tôt, avant même d’apprendre le chant », souligne-t-il.

Il a débuté sa carrière très jeune, il y a 34 ans.

« C’est un métier formidable et exaltant, mais qui demande de la persévérance et des sacrifices », avoue-t-il.

En effet, son agenda très chargé fait qu’il se retrouve souvent loin de sa conjointe et de ses enfants.  Aujourd’hui âgé 51 ans, il aimerait garder de plus en plus de temps pour sa famille.