Trois jeunes d’ici dans le film La chute de Sparte

Francine Deschamps redaction_alma@tc.tc
Publié le 5 octobre 2016

Anna-Maëlle Laprise

©Photo gracieuseté

Trois jeunes de notre région ont été sélectionnés parmi des centaines de candidats pour jouer dans l’adaptation cinématographique du roman La chute de Sparte, best-seller de l’auteur et rappeur Biz.

L’Almatois Simon Duchesne a même obtenu l’un des rôles principaux. En effet, il y incarnera le rigolo Latreille, véritable boute-en-train de son école. C’est le réalisateur Tristan Dubois qui lui a appris la bonne nouvelle. « Quand j’ai reçu le message, je sautais de joie », avoue Simon. « J’étais à la fois surpris et  heureux », ajoute-t-il.

À la demande de l’équipe de production, celui-ci a tout de même dû garder le secret durant plusieurs semaines, jusqu’à l’annonce officielle du casting. Déjà très jeune, il adorait déclencher les rires et c’est ce qu’il continue de faire grâce à l’improvisation, au théâtre et à l’animation à l’école Camille-Lavoie où il étudie actuellement en 5e secondaire. « De plus en plus, je constate que Simon a beaucoup de talent et un énorme potentiel côté comédie », souligne le réalisateur.

Gabriel Tremblay

©Anna-Maëlle Laprise

Lors du recrutement, l’équipe de production a reçu près de 900 vidéos de présentation en vue de sélectionner les comédiens. Des candidats sans expérience ainsi que des jeunes acteurs professionnels étaient en compétition pour avoir la chance de jouer dans ce long-métrage.

Deux autres jeunes de la région ont également franchi avec succès toutes les étapes de ce processus de sélection et ont été choisis pour des plus petits rôles. En effet, dans cette histoire qui se déroule dans une école secondaire, Gabriel Tremblay d’Hébertville fera partie d’un trio de « bad boys », alors que l’Almatoise Anna-Maëlle Laprise incarnera l’une des amies de Véronique, interprétée par Lili-Ann de Francesco.

Le tournage se poursuivra à Montréal et à Québec jusqu’à la mi-novembre et la sortie du film est prévue pour l’automne 2017.

Simon Duchesne

©Photo gracieuseté