De nouveaux feux lumineux aux coins Scott et Auger

De nouveaux feux lumineux aux coins Scott et Auger

À l'intersection de Maurice-Paradis et de la rue Scott

REMPLACEMENT. Afin d’assurer davantage la fluidité et la sécurité sur le boulevard Maurice-Paradis, Ville d’Alma va installer de nouveaux feux lumineux aux intersections de la rue Scott et du Boulevard Auger.

« Il va y avoir juste un feu lumineux qui va permettre d’aller tout droit, de virer à gauche ou de virer à droite », explique le maire Marc Asselin.

À cet effet, une résolution a été adoptée pour l’acquisition de ces équipements, ce qui représente tout de même une dépense de quelque 19 654 $ auprès d’un fournisseur almatois.

Ces feux lumineux seront beaucoup plus visibles et facile à interpréter, notamment pour les automobilistes qui veulent tourner à gauche quand ils sont en direction Sud.

Sécurité

En rapport avec l’accident mortel survenu le 31 juillet dernier à l’intersection Maurice-Paradis et Route du Lac-Ouest, le maire Marc Asselin rappelle que le feu lumineux présent à cette intersection appartient au ministère des Transports du Québec qui en a la responsabilité et la gestion.

« C’est un feu du MTQ et non géré par Ville d’Alma. C’est certain que l’on va envoyer l’information au ministère. À mon sens à moi, il (ce feu) devrait être pareil à ce que l’on va faire car nous, ce que l’on fait, c’est pour permettre la fluidité. On a d’ailleurs pris des décisions pour modifier les chemins, on a divisé un secteur pour virer à gauche tout de suite et l’autre c’est tout droit ou à droite. On a calculé que de faire ça d’un seul coup, c’était beaucoup moins long et ça permettait aux véhicules de circuler beaucoup plus rapidement. On a également augmenté la vitesse sur certains tronçons », d’ajouter Marc Asselin.

Sur le Boulevard Maurice-Paradis, ville d’Alma n’avait pas le choix de mettre en place des lumières car elle aurait été dans l’obligation, à grand frais, de construire un viaduc comme cela avait d’ailleurs été demandé sur la Route du Lac Ouest.

La problématique intervient notamment lorsque les automobilistes veulent tourner à gauche. Le temps alloué pour cette lumière est très court et il arrive souvent que les gens « forcent » la lumière avec les conséquences désastreuses.