Desbiens accueillera le Forum International du Chanvre

Desbiens accueillera le Forum International du Chanvre

Le point de presse s'est déroulé sur le toit de l'hôtel de ville de Desbiens

AGRICULTURE. Le maire de Desbiens, Nicolas Martel, accueillait ce mardi Takashi Okanuma, le fondateur du plus important réseau du chanvre industriel et environnemental dans le monde. Ce dernier a confirmé que la ville « Extrême »,  les 7 et 8 juillet 2018, serait l’hotesse de la 2e édition du Forum International du Chanvre, avec quelque 400 spécialistes en provenance des quatre coins du monde.

Du même souffle, Nicolas Martel n’a pas manqué de souligner son intérêt pour travailler à la réalisation d’une Vallée du chanvre au Saguenay—Lac-Saint-Jean et il est déjà à plancher sur un projet pour l’accueil sur son territoire d’une usine de transformation du chanvre industriel qui pourrait créer jusqu’à une cinquantaine d’emplois.

Sur la terrasse située sur le toit de l’hôtel de ville, avec le lac Saint-Jean comme arrière scène, le maire Nicolas Martel prenait place en compagnie de l’homme d’affaires Takashi Okanuma, de l’entreprise LLC Hemp Innovation Japan; de Claude Girard, d’Esse Global Business Development; de Mario Théberge, président de la Fédération régionale de l’UPA et de William Van Tassel, producteur de la région, pour cette importante annonce.

2e édition

Le tout premier Forum International du Chanvre, alias IHEF, a eu lieu à Kyoto au Japon en juillet 2016 et la Ville de Desbiens accueillera la 2e édition de ce forum en 2018 et qui portera sur le développement relié à l’utilisation industrielle du chanvre.

« Après Kyoto, Desbiens est heureuse d’accueillir des experts et gens d’affaires du monde entier pour la tenue de ce deuxième Forum mondial. Il est primordial de travailler la diversification des matières premières en région pour favoriser le développement économique, social et environnemental. La Ville de Desbiens désire, par ce positionnement stratégique, travailler en collaboration avec l’ensemble des intervenants du milieu pour la mise en place d’une Vallée régionale associée à la production et la transformation du chanvre. De plus, le projet vise à favoriser l’implantation d’une usine de transformation sur le territoire de Desbiens », lance avec enthousiasme Nicolas Martel.

Déjà en production

Déjà, sur le territoire du Saguenay—Lac-Saint-Jean, quelque 2000 âcres sont déjà consacrées à la production de chanvre industriel, mais pour les graines. Le nouvel objectif est de faire une production où la fibre sera mise en évidence.

Mario Théberge, président de la Fédération de l’UPA du Saguenay–Lac-St-Jean, accueille très positivement ce Forum sur le chanvre industriel dans la ville de Desbiens.

« Le chanvre est déjà cultivé pour sa graine dans la région. Plutôt cultivé pour la fibre qu’il contient, le chanvre industriel pourrait bientôt s’ajouter à nos choix de cultures. Les producteurs de la région recherchent constamment des cultures pour innover et diversifier leurs productions. En plus, le chanvre offre divers marchés potentiels et prometteurs pour la deuxième et troisième transformation », soutient le président Théberge.

Takashi Okanuma a salué ses hôtes avec quelques mots en français.

En anglais, il a notamment souligné l’hypothèse des plus anciennes traces fossilisées du pollen de chanvre qui nous ramène au Japon d’il y a 35 000 ans, et la longue tradition de l’utilisation du chanvre dans la culture japonaise.

En botanique, ses racines pivotantes sont parmi les plus profondes et performantes qui soient, favorisant la rotation des cultures, mais aussi la décontamination des sols,

Comme l’environnement et l’économie sont au coeur des générations actuelles et futures, le thème choisi pour la tenue de la deuxième édition du IHEF est celui du développement des marchés, de la valorisation et, par le fait même, de la deuxième et troisième transformation de cette culture agricole renouvelable et ultra performante.

Les quelque 400 invités à ce forum se réuniront dans le future dôme que Desbiens va reconstruire cet automne, un équipement récupéré de l’ancien chantier de La Romaine II d’Hydro-Québec, sur la Côte-Nord.