Pascal Pilote plaide coupable à deux autres chefs d'accusation

Voies de fait dans deux dossiers différents


Publié le 16 mars 2017

Pascal Pilote et son avocat, Me Charles Cantin.

©Photo: TC MEDIA - France Paradis

PLAIDOYER. Décidément, l'homme d'affaires Pascal Pilote semble vouloir tout régler ses comptes avec la justice. Il a plaidé coupable à deux accusations de voies de fait. Ces dossiers s'ajoutent aux deux autres plaidoyers de culpabilité enregistrés plus tôt cette semaine. Ces quatre dossiers seront au cœur du rapport présentenciel qui sera remis le 7 septembre prochain devant le Juge Jean Hudon de la Cour du Québec, Chambre criminelle.

J'étais dans un état d'âme spécial… ! — Pascal Pilote

Pascal Pilote s'est donc présenté en Cour pour signifier au Juge Jean Hudon qu'il plaidait coupable aux accusations de voies de fait dans le dossier concernant une altercation avec l'homme d'affaire Steeve Boucher survenue en juin dernier à l'extérieur de la Brasserie Mario-Tremblay.

L'altercation verbale aurait débuté dans la salle de bain de l'établissement, mais les événements physiques se sont déroulés à l'extérieur.

Dans ce dossier, l'autre homme d'affaires Jeffrey Chenard, impliqué au départ dans cette cause, a été blanchi. Il est celui qui était allé chercher Steeve Boucher à l'intérieur de l'établissement pour l'inviter à sortir à l'extérieur où l'altercation physique avec Pascal Pilote avait eue lieu. À la lumière des images d'un enregistrement vidéo de la scène, les accusations ont été retirées contre Monsieur Chenard.

Également, le procureur de la Couronne, Me Mélanie Paré, a profité de l'occasion pour amener devant le tribunal un autre dossier concernant Pascal Pilote et des événements qui se sont produits en octobre dernier au Bar Le Perroquet À Alma. À cet endroit, suite à un banal accrochage avec un client, le tout a dégénéré et Pascal Pilote a servi « une bonne claque sur la gueule », au client en question qui a également porté plainte pour voies de fait.

Reconnaisance des faits

Sur chacun des chefs d'accusation, Pascal Pilote a reconnu librement sa culpabilité.

« Il est évident que nous aurons des représentations sur la peine à voue présenter en septembre prochain, suite au dépôt du rapport présentenciel. C'est pourquoi on s'est arrangé pour que tous les dossiers soient regroupés et plaidés devant un même juge et soient traités dans le même rapport », a commenté Me Charles Cantin, procureur de la Défense.

« Je reconnais les faits et j'étais dans un état d'âme spécial… je vous le dis, je vais me reprendre en main », a rappelé Pascal Pilote à l'intention du Juge Hudon quand ce dernier lui a signifié s'il avait quelque chose à ajouter.

Le rapport qui sera soumis au Juge en septembre prochain couvrira donc les plaidoyers de culpabilité pour harcèlement criminel (violence conjugale), de bris de condition et deux accusations de voies de fait.

Me Melanie Paré entend également faire valoir les antécédents judiciaires de Pascal Pilote lors de cette étape des procédures.

Tel que stipulé dans ses conditions de remises en liberté cette semaine, Pascal Pilote doit rencontrer son médecin ce vendredi et dès dimanche, il entrera dans une cure fermés de 30 jours dans une maison spécialisée à Saguenay.

Pascal Pilote s'est présenté en Cour, décidé à régler ses dossiers avec la justice.

©Photo: TC MEDIIA - France Paradis