Le procès de Marie-Pier Normand-Lejeune fixé au 5 septembre

Meurtre au deuxième degré


Publié le 5 avril 2017

JUSTICE. Absente lors de sa comparution aux Assises criminelles, Marie-Pier Normand-Lejeune a été cité à procès devant jury par le juge Raymond W. Pronovost de la Cour supérieure du Québec, le 5 septembre prochain au palais de justice d'Alma.

Les représentations des deux procureurs dans ce dossier ont été brèves. D'un côté, Me Marie-Claude Savard, procureur de la Couronne, a souligné au juge qu'elle avait n'avait pas encore obtenu les expertises psychiatriques pour étayer certaines parties de la preuve. De son côté, Me Xavier Jean-Gagnon, du bureau de l'aide juridique a confirmé les dires de sa consoeur avant d'entendre la décision du juge Pronovost.

« Le choix qui a été fait est de demander un procès devant jury et il n'y a aucune indication qui nous amènerait à changer les choses »

Xavier Jean-Gagnon

Suite à la comparution, Me Savarda mentionné que normalement le choix du jury de ferait à compter du 5 septembre. Par la suite, les procureurs au dossier devraient débattre de plusieurs points de droit.

Rappel

Rappelons que Marie-Pier Normand-Lejeune doit répondre à trois chefs d'accusation, soit de meurtre au deuxième degré (emprisonnement à perpétuité), de suppression de part pour avoir tenté de cacher le cadavre d'un enfant et d'outrage envers un cadavre ou des restes humains.

C'est à l'issue de son enquête préliminaire que Marie-Pier Normand-Lejeune a entendu le juge Michel Boudreault de la Cour du Québec, Chambre criminelle et pénale, la citer directement à procès.

Depuis le 23 février 2015, l'accusée est détenue dans le secteur de Montréal. Sa présence n'est pas cependant requise devant le Tribunal pour les étapes des procédures judiciaires