Marc Asselin réélu par acclamation pour un 3e mandat

Marc Asselin réélu par acclamation pour un 3e mandat

Réélus par acclamation, Jocelyn Fradette, le maire Marc Asselin, le nouveau venu François Carrier, Frédéric Tremblay de même qu'Alain Fortin.

Crédit photo : TRIUM MÉDIAS - France Paradis

Sans grande surprise, le maire sortant de Ville d’Alma, Marc Asselin, a été réélu par acclamation à l’issue de la fin des mises en candidature. Contrairement à l’élection de 2013 où il avait dû faire face à deux adversaires, cette fois-ci, personne n’a déposé de bulletin pour lui faire la lutte.

C’est la première fois depuis la fusion et la création de la Ville d’Alma, au début des années 1960, qu’un maire est élu par acclamation.

« Écoutez, ça me touche énormément d’avoir réussi le tour de force de ne pas avoir eu d’adversaire. Je pense que je pourrais interpréter la chose comme étant le fait que nous avons fait un bon travail le conseil municipal dans les huit dernières années. La population était d’accord pour me permettre de continuer », a lancé avec émotion Marc Asselin à l’issue de la confirmation de sa réélection par acclamation.

Notamment, avec des trémolos dans la voix, il a tenu à remercier son épouse Guylaine de lui permettre de poursuivre son travail à l’hôtel de ville pour les quatre prochaines années.

Marc Asselin pourra donc mettre de l’avant son Plan A qui consiste à dévoiler très largement au grand public son programme contenant les engagements qu’il entende réaliser au cours des quatre prochaines années.

Les aînés, le développement économique, le numérique et la continuité des projets amorcés seront au cœur de ce programme.

Conseillers

D’ailleurs, autour de la table du conseil, il retrouvera des visages connus alors que les conseillers sortants Jocelyn Fradette au siège #2 (Isle-Maligne), Frédéric Tremblay au siège #4 (Damasse-Boulanger) et Alain Fortin au siège #8 (Signay-Labarre) ont également été réélus par acclamation.

Un nouveau venu fait son entrée à la table du conseil, François Carrier, élu par acclamation au siège #3 (Melançon). Ce professeur d’éducation physique de carrière et très engagé auprès des jeunes remplacera donc le conseiller Gilles Girard qui a décidé de prendre sa retraite de la vie politique.

Bataille dans les quartiers

C’est donc dire qu’il y aura une chaude lutte dans les autres districts.

Au siège #1, le doyen des conseillers, Lucien Boily, fera face à un jeune de 18 ans, Olivier Larouche, qui s’implique depuis plusieurs années déjà dans les activités du secteur St-Cœur-de-Marie-Delisle.

Au siège #5 laissé vacant par le départ de Gino Villeneuve, l’avocat François Bourgeois (co-président du Club d’avirons d’Alma) fera face à Véronique Fortin, responsable du développement au Centre de solidarité internationale du Saguenay—Lac-St-Jean.

Au siège #6, la conseillère sortante Sylvie Beaumont fera face à Stéphane Morin, un entrepreneur dans le domaine de la construction.

Le siège #7, laissé vacant en mars dernier, suite au départ du conseiller Pascal Pilote, est fortement convoité.

En effet, on y retrouve trois candidats, soit Samuel Tremblay ainsi que deux femmes, Audrée Villeneuve ainsi qu’Audrey Beaulieu.

En terminant, une grande première se produit dans cette élection avec un nombre de quatre candidates, soit Véronique Fortin, Sylvie Beaumont, Audrée Villeneuve et Audrey Beaulieu.

À l’issue du scrutin du 5 novembre prochain, on pourrait alors se retrouver avec trois femmes qui siégeraient autour de la table du conseil.