Pascal Pilote remet sa démission !

Pascal Pilote remet sa démission !

Le conseiller Pascal Pilote a remis sa démisison au siège #7.

ACCUSATIONS. Le conseiller municipal Pascal Pilote a rencontré ce mercredi matin le maire d’Alma Marc Asselin pour lui remettre sa lettre de démission, effective immédiatement.

Cette décision de Pascal Pilote survient moins de 24 heures après qu’il ait plaidé coupable à deux chefs d’accusation de harcèlement criminel et de manquement à une de ses conditions de remise en liberté, soit d’avoir consommé de l’alcool.

Dans un bref communiqué émis par Ville d’Alma, le maire Asselin confirme cette décision:

« Monsieur Pilote m’a fait parvenir le 15 mars une lettre de démission de son poste de conseiller municipal du district #7. Pendant douze ans, il a représenté les citoyennes et citoyens de son quartier et a contribué positivement au développement de la municipalité grâce à ses compétences d’homme d’affaires et à ses qualités personnelles. Il a été un joueur de premier ordre sur plusieurs dossiers dont celui du Centre d’excellence sur les drones. M. Pilote remet sa démission par respect pour ses électeurs, son quartier, la Ville d’Alma et son conseil municipal, et afin de se concentrer sur sa vie personnelle et familiale. Nous comprenons sa décision », s,est borné à dire Marc Asselin.

À compter de la séance ordinaire du lundi 20 mars prochain, les fonctions majeures que Pascal Pilote occupait, soit président de l’Aéroport d’Alma et président du Centre d’excellence sur les drones seront confiés au conseiller municipal du district #8, Alain Fortin.

Controverse

Dans son rôle de conseiller municipal, la situation de Pascal Pilote devenait de plus en plus délicate et son séjour en prison la semaine dernière n’avait rien pour ramener les choses et redorer son blason dans sa fonction de conseiller municipal. La Loi des cités et ville sur la question précise qu’un conseiller n’est plus éligible à siéger pour une période de cinq ans s’il est condamné à une epine de plus de deux ans.

Pour la période des procédures, il peut continuer de siéger, même si comme ce mardi, Pascal Pilote a plaidé coupable à deux infractions pouvant mener à des peines de prison supérieures à deux ans d’emprisonnement.

Sur les réseaux sociaux, les commentaires sont unanimes à l’effet que Pascal Pilote devait démissionner.

Rappelons que ce dernier sera de nouveau devant le tribunal ce jeudi dans le cadre de son procès pour deux accusations de voies de fait et menaces de mort dans un dossier en relation avec des événements qui se sont produits en juin 2016 dans un bar du centre-ville d’Alma.