Rio Tinto reçoit le Mérite québécois de la sécurité civile

Rio Tinto reçoit le Mérite québécois de la sécurité civile

Notamment, au printemps dernier, la gestion de la crue au lac Saint-Jean avait été passablement problématique pour les municipalités et Rio Tinto.

Crédit photo : TRIUM MÉDIAS - France Paradis

Rio Tinto et sa division Énergie électrique voit tout le travail récompensé pour les efforts déployés depuis 2014 avec les municipalités de la région et la direction régionale de la Sécurité civile concernant la prévention des inondations en cas de crue exceptionnelle.

Le printemps dernier a donné l’occasion de constater en temps réel le fruit de ce travail alors qu’il aura fallu une intense coordination entre RTA et les municipalités affectées pour passer au travers de cette crue 2017 qui a frisé la catastrophe.

Rio Tinto reçoit donc le Mérite québécois de la sécurité civile dans la catégorie Prévention et connaissance des risques dans le cadre du Colloque sur la sécurité civile, ayant pour thème La sécurité civile, une responsabilité partagée!

Fierté

« C’est avec fierté que nous recevons ce prix qui témoigne d’un travail d’équipe remarquable. La gestion sécuritaire de nos installations hydroélectriques et la protection du public a toujours été notre priorité », souligne Jean-François Gauthier, directeur général, Énergie Électrique.

Et de poursuivre: « Au fil du temps, nous avons déployé beaucoup d’efforts avec nos employés et les différents partenaires du milieu pour améliorer nos façons de faire et nos outils.Grâce aux liens étroits établis avec la Direction régionale de la sécurité civile et les municipalités riveraines, nous sommes ensemble mieux outillés pour faire face à une situation de crue exceptionnelle. Nous allons continuer à travailler en collaboration avec le milieu. »

On retrouve ici Bruno Larouche, hydrologue principal à Énergie Électrique de RTA; Jean-François Gauthier, directeur général, de même que Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique.

Notamment, grâce aux informations rendues disponibles par Rio Tinto, les municipalités riveraines et organismes gouvernementaux peuvent désormais connaître les secteurs, les routes et les infrastructures pouvant être touchés par des inondations.

Il est ainsi possible d’anticiper avec précision les adresses résidentielles concernées en fonction des élévations prévues du lac Saint-Jean et ainsi mieux planifier les mesures d’urgence.

Plusieurs personnes et organismes ont été mis à contribution, tant pour le développement de l’outil de prévision d’inondations que pour la mise en place des processus de communication et de collaboration avec les parties prenantes.

Plus de 250 000 $ ont été investis dans ce projet, essentiellement pour les mesures des zones inondables et l’intégration des données dans un logiciel.

Rio Tinto et la Direction régionale de la sécurité civile ont ensuite établi que la meilleure façon de rendre disponible l’outil de prévision des inondations était d’utiliser le Géoportail, une plate-forme utilisée par le ministère de la Sécurité publique.