Ronald Lemieux passe son tour pour la prochaine saison

Ronald Lemieux passe son tour pour la prochaine saison

Ronald Lemieux.

Victime du plus sérieux accident survenu dans le cadre des compétitions du Circuit de vitesse motorisé (CVM), Ronald Lemieux contemplera les compétitions en tant que spectateur au cours de la prochaine saison.

Bien que l’accident soit survenu au mois de février dernier, certaines blessures sont encore présentes.

«Je m’en ressens encore au niveau des côtes. C’est très long la guérison et en étant à mon compte, il a fallu que je recommence à travailler plus tôt que prévu», explique celui qui possède Lemieux des garages, à Desbiens. Bien que son médecin lui recommande d’arrêter quatre mois, il reprend les reines de son entreprise après un mois et demi.

«Ça peut retarder un peu la guérison. J’avais une dizaine de fractures de côté gauche alors c’est long», mentionne celui qui a aussi eu un poumon performé, un poumon affaissé et l’épaule fêlé.

Rappelons que c’est en voulant éviter un motoneigiste qui avait dérapé devant lui qu’il a finalement rentré dans sa motoneige. Il a passé une semaine aux soins intensifs.

Physiquement, il croit avoir perdu des capacités et mentalement se sent aussi différent.

«C’est sûr que j’ai de la misère à me motiver un peu. J’ai moins d’intérêt ou bien je pense autrement. L’âge nous rattrape aussi. On a plus 20 ans», dit-il.

La classe dans laquelle il courrait, IFS440, ayant été abolie, cela a aussi teinté sa décision de ne pas faire de la compétition cette saison.

Son amour du sport le poussera tout de même à suivre les compétitions de l’extérieur.

À savoir si la sécurité aurait pu être meilleure ou différente, Ronald Lemieux est sans équivoque.

« Pour la sécurité, ils ont toujours fait le maximum qui était possible de faire », soutien-t-il, croyant que lorsqu’on s’engage dans une compétition, on est conscient des risques associés.