Le club de curling Riverbend rend hommage à Roland Dubé

Jacques La Haye jacques.lahaye@tc.tc
Publié le 19 février 2014

À l'occasion de son 90e anniversaire de naissance, le club de curling Riverbend d'Alma a rendu hommage à Roland Dubé en dévoilant une bannière à son effigie en présence de ses nombreux amis. Cette bannière résume dans ses grandes lignes l'impact important de l'homme sur le développement du curling à Alma, sur la scène régionale et provinciale.

C'est en 1956 que Roland Dubé prend un premier contact avec le sport du curling. L'un de ses frères l'invite alors à prendre une consommation au club Riverbend. Il devient alors un membre social. L'année suivante, Roland Dubé lance ses premières pierres. Depuis 1957, il n'a jamais arrêté de jouer sur les différentes pistes des clubs de curling.

Membre du bureau de direction de l'année 1960, Roland Dubé s'impliquera avec le comité des compétitions pendant deux années à compter de 1962. En 1966, Roland Dubé est élu à la présidence du club sportif pour un mandat de deux ans, succédant à Lucien Scullion. Il réalisera alors un mandat de cinq ans à ce poste.

C'est au cours de ce mandat que l'on assiste à une importante transformation chez les installations du club de curling Riverbend. «Les demandes pour jouer au curling étaient de plus en plus nombreuses et l'agrandissement des installations était devenu nécessaire. Tout cela ne s'est pas fait sans difficulté, souligne Roland Dubé, alors qu'aucune institution traditionnelle ne daignait nous supporter financièrement. Seule la Caisse d'entraide d'Alma a jugé bon de prendre le risque. Il faut aussi noter la grande collaboration de l'entrepreneur Laval Fortin.»

Après un premier mandat à la présidence du club de curling Riverbend, les membres lui confieront un autre mandat de trois années, soit de 1972 à 1975.

Implication

L'impact qu'a eu Roland Dubé dans le développement du sport du curling dans la région est inestimable. Ainsi, au milieu des années 60, avec la complicité de Harold Whieler et de Gilbert Dumoulin, il contribue à la mise en place de l'Association régionale de curling. Cette association avait comme but de coordonner les différents tournois présentés dans les clubs de la région. Fait à souligner, il s'agissait de la première association régionale de curling à voir le jour au Québec.

Roland Dubé poursuit son implication dans diverses organisations en étant notamment nommé directeur régional de l'Association des curleurs de la province de Québec (ACPQ). Il en devint le président en 1979, un poste qu'il occupa pendant cinq ans.

Lors de ce mandat à la présidence, Roland Dubé a été membre de la Commission d'orientation de la Fédération québécoise de curling en plus d'être membre du comité de présentation du Championnat du Balai d'argent à Chicoutimi. En 1983, lors des Jeux du Canada, Roland Dubé a été nommé coordonnateur, responsable auprès de l'Association canadienne de curling.

En raison de toute son implication au développement du curling, le 13e gala du Mérite sportif régional rendait hommage à Roland Dubé en lui décernant le titre d'Administrateur bénévole de l'année.

Un adversaire coriace

Au fil de toutes ses années de curling, Roland Dubé s'est construit une solide réputation de compétiteur aguerri. Pendant plusieurs années, voir arriver sur les pistes un Roland Dubé avec un verre de «jus de pelouse» à la main était le signe d'une bonne opposition en perspective.

Roland Dubé a participé à huit reprises au Championnat provincial Senior, en plus de représenter la région lors du Championnat Brier et au Championnat provincial Mixte. Sa meilleure fiche demeure la finale du Championnat provincial Senior disputé à Browsburg, face à G. Tonolty.

Sur la scène régionale, Roland Dubé était en quelque sorte un «coureur de tournois», peu importe la catégorie. Un exploit qui va certainement perdurer c'est sa participation au cinquante premières éditions du tournoi de curling Fisherman disputé au centre civique de Dolbeau-Mistassini.

Pendant de nombreuses années également, Roland Dubé et quelques-uns de ses comparses ont participé au tournoi de curling International de Québec.

Boute-en-train

Roland Dubé a toujours été considéré comme un boute-en-train. Sa présence dans une salle de curling ou sa participation à un tournoi est souvent l'occasion pour lui de raconter une bonne histoire ou de faire une bonne blague. Même les grandes compétitions ont été marquées de sa présence.

Lors du tournoi International de Québec par exemple, Roland Dubé a poussé la taquinerie à inviter les joueurs de curling à visiter sa chambre où il avait, semble-t-il conservé deux petits castors dans sa salle de bain! Des coups pendables comme celui-là, Roland Dubé ne les compte plus, tant ils ont été nombreux. En ce qui concerne ses blagues et histoires, tous ses amis se demandent bien où le gars de Saint-Cyprien peut puiser toutes ses sources?

Si le curling à Alma était considéré comme un cercle fermé, la venue de Roland Dubé à la fin des années 50 a été l'amorce d'un changement et la démocratisation de ce sport. Petit à petit, les Québécois ont apprivoisé la discipline et la région est encore aujourd'hui l'une des mieux structurées, avec un nombre important d'adeptes.

Roland Dubé est encore aujourd'hui passionné par le sport de curling. À 90 ans, il est un membre actif de la ligue des Démons de l'après-midi, et sa présence sur la glace et en dehors des pistes de jeu continue d'être stimulante. Sa ténacité, sa longévité et sa joie de vivre font de lui un personnage hautement apprécié par tout son entourage.—