Un départ en force pour Les boxeuses

Un départ en force pour Les boxeuses

La pièce Les Boxeuses est présentée à IQ l’Atelier à Alma tous les jeudis et vendredis jusqu’au 28 juillet.

CRITIQUE. Le Théâtre de la Mauvaise Idée revient en force pour un quatrième été, cette fois-ci avec la pièce Les Boxeuses. Dans le ring s’affrontent des thèmes qui touchent les femmes, des réalités auxquelles tous les spectateurs s’identifieront à un moment ou à un autre. La lutte est féroce, passion, hypocrisie, jalousie, rires et larmes, tous les coups sont permis.  

 

Les boxeuses, écrit par Catherine de Léan et Véronique Pascal,  présente à travers plus d’une dizaine de scènes et plus du double de personnages des femmes fortes, vraies et authentiques, aussi parfaites qu’imparfaites. Dès que le son de la cloche se fait entendre, le round est terminé et une autre scène commence, plongeant les spectateurs dans une toute nouvelle histoire. Amies, rivales, enfants, vieillards, jalousie et personnalités opposées s’affrontent dans des situations du quotidien, qui ne laisseront personne indifférent.

 

Laurence Laprise et Coralie Nadeau interprètent brillamment les nombreux personnages de la pièce. Jeunes, vieilles, françaises ou anglaises, les deux jeunes femmes passent d’un personnage à l’autre sans la moindre difficulté, ce qui empêche les spectateurs de décrocher malgré le rythme rapide de la pièce. Les expressions faciales franches et sans filtres auront tantôt fait rire, tantôt fait pleurer. Les personnalités fortes et parfois caricaturées des personnages auront aussi su tirer plusieurs éclats de rire de la foule avec de nombreux savoureux malaises.

 

La dizaine de scènes totalement différentes qui défilent devant les spectateurs durant plus d’une heure apporte une dimension intéressante à la pièce. Le rythme très rapide ne laisse aucune place aux longueurs. Cette vitesse se porte extrêmement bien pour les scènes plus comiques, mais laisse parfois le spectateur sur sa faim dans les scènes plus dramatiques, alors que ce dernier voudrait en voir plus tellement il est plongé au cœur de l’histoire. Avec le jeu franc et tellement différent des deux comédiennes pour chaque scène, le spectateur n’éprouve aucune difficulté à faire la coupure entre les différentes histoires.

 

Les décors simplistes et minimalistes de la pièce laissent toute la place à l’histoire. Il faut dire que le peu d’éléments qu’il y a sur la scène a été totalement maximisé avec des déplacements et des transformations des mêmes objets.

 

La pièce Les Boxeuses est présentée à IQ l’Atelier à Alma tous les jeudis et vendredis jusqu’au 28 juillet.