Une blessure à la main compromet le camp de Léandre Bouchard

Une blessure à la main compromet le camp de Léandre Bouchard

Actuellement en Colombie-Britannique pour participer à un camp avec l’équipe nationale, Léandre Bouchard a joué de malchance lors des derniers jours en chutant à une vitesse de près de 50 km/h et en se blessant à la main.

Cet accident n’a rien pour compromettre sa saison, mais pourra possiblement l’empêcher de prendre part à la première tranche de la Coupe Canada qui se tient où il se trouve, à Bear Mountain, une belle manière de voir si la forme en début de saison est présente.

« C’est sûr que ça donne le pouls, mais en même temps, si un athlète s’est bien entraîné durant l’hiver, normalement il est en forme et je me sens bien. […] C’est mieux que ça arrive là qu’en plein milieu de la saison », philosophe le jeune homme.

Membre de la formation BH-SR Suntour-KMC basée à Paris, il pourra d’ailleurs bénéficier du soutien de son équipe pour participer à plus de compétitions sur le territoire européen. La compétition à laquelle il prenait normalement part en Californie sera remplacée par une en Europe.

En plus de viser un bon classement pour les points UCI, Léandre Bouchard aimerait faire un top 15 sur les tranches du circuit mondial.

Soulignons que son calendrier complet de compétitions apparait sur son site Internet au http://leandrebouchard.com/calendrier/.

Le logo de Ville d’Alma voyagera partout dans le monde

Pour la saison 2017, Léandre Bouchard pourra une fois de plus compter sur le soutien de Ville d’Alma qui a accepté de lui verser une somme de 10 000$ en échange de faire apparaître son logo sur son casque.

C’est la première fois que la Ville d’Alma pourra bénéficier d’une pareille visibilité et c’était tout naturel pour Léandre Bouchard de l’offrir à sa ville d’origine, qui le supporte depuis de nombreuses années.

« Le logo de la ville était placé sur les cuissards du Club Cyclone, mais c’est la première fois qu’il sera sur un casque. La visibilité est encore meilleure », indique l’athlète, précisant que son partenaire financier apparait aussi sur des sites Internet.