Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 44 s

Les ilnus amorcent leur pêche au filet sur le lac St-Jean

Le 16 mai 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 16 mai 2014
Par Karine Desrosiers

COHABITATION. Avec le départ tardif des glaces sur le lac Saint-Jean, on se retrouve avec une situation où la pêche sportive pour les Blancs débutera le 23 mai alors que la pêche traditionnelle au filet pour les Autochtones de Mashteuiatsh se déroulera jusqu'au 30 mai. Il y aura donc une cohabitation de 7 jours entre les deux groupes sur le Lac-St-Jean.

L'annonce en a été faite dans un communiqué émis par la direction de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, soit la réserve de Mashteuiatsh.

« L’activité de pêche printanière au filet des Pekuakamiulnuatsh (résidents de Mashteuiatsh) a débuté avec le départ des glaces sur le Pekuakami (lac Saint-Jean) et se poursuivra jusqu’au 30 mai prochain, tel que le prévoit le code de pratique des activités traditionnelles des Pekuakamiulnuatsh. En raison du départ tardif des glaces cette année, une période de cohabitation aura lieu avec l’activité de pêche sportive qui débute le 23 mai. Pekuakamiulnuatsh Takuhikan est confiant qu’une bonne collaboration des pêcheurs de Mashteuiatsh et de la région permettra une cohabitation respectueuse et harmonieuse sur le lac Saint-Jean », peut-on lire en introduction.

Une zone balisée pour la pratique de la pêche au filet a été établie sur une superficie d’environ 9 kilomètres/carrés, face à la communauté de Mashteuiatsh. Rappelons que le lac Saint-Jean a une superficie de plus de 1000 km2.

Ce positionnement géographique permet une surveillance accrue des filets et une meilleure gestion de l’activité par les agents territoriaux de Mashteuiatsh. De plus, des éléments d’information et de communication sont déployés par Pekuakamiulnuatsh Takuhikan pour diffuser l’information à tous les pêcheurs.

La pêche au filet est une activité encadrée par Pekuakamiulnuatsh Takuhikan qui en assure le bon déroulement par un code de pratique et la présence d’agents territoriaux. Chaque pêcheur ilnu qui veut pratiquer la pêche au filet doit se procurer un certificat d’identification et respecter les indications du code de pratique. Chaque filet est étiqueté, des bouées permettent la localisation du filet à l’intérieur du périmètre de pêche et un rapport des captures doit être fait.

Après la saison de pêche printanière au filet, les prises sont compilées et les données sont fournies au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour fins de suivi.

Le communiqué de la réserve prend fin sur un rappel: « Dans le but d’assurer une pêche au filet en toute quiétude ainsi que la cohabitation et le respect, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan réitère l’importance de la collaboration de tous les pêcheurs de Mashteuiatsh et de la région. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES