Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 55s

Le Québec se positionne sur le marché des batteries électriques

Le 02 juin 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 02 juin 2014
Par

BATTERIES- La division canadienne d’Alcoa a présenté hier son prototype de batterie air aluminium-eau développée conjointement avec l’entreprise israélienne Phinergy.

La batterie d’Alcoa a une autonomie de 1600 km. Elle est couplée à la batterie principale, rechargeable, au lithium.

« Quand la batterie au lithium est vide, le véhicule embarque automatiquement sur notre batterie d’appoint ce qui permet d’éviter les émissions de CO2, d’un moteur à essence », indique Martin Brière, président d’Alcoa Canada groupe Produits primaires.

Cette batterie doit être remplie d’eau tous les 300 km et les 50 plaquettes d’aluminium doivent être remplacées dès que la batterie d’appoint a été utilisée pendant 1600 km. « Le prix n’a pas encore été déterminé, mais cela devrait être similaire au coût en carburant pour rouler 1600 km », a ajouté M. Brière.

« La technologie semble prometteuse », écrit le physicien Pierre Langlois sur le site internet Roulez électrique. Ce dernier s’interroge toutefois sur la réelle empreinte écologique, sur son comportement par grand froid – étant donné qu’elle utilise de l’eau –, ainsi que sur les coûts de remplacement des plaquettes en aluminium. « Si c’est aussi cher que le pétrole, ce ne sera pas évident », conclut-il.

Le Québec est déjà présent sur le marché des moteurs électriques grâce notamment à TM4, une filiale d’Hydro-Québec.(Mathias Marchal, Journal Métro)

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES