Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 5 s

La carcasse de l'aigle Balbuzard ne portait pas de traces apparentes

Le 09 septembre 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 09 septembre 2015
Par Karine Desrosiers

AUTOPSIE. L'oiseau mort récupéré vendredi dernier à Alma par les agents de la faune était un aigle Balbuzard, communément appelé aigle pêcheur. Il ne portait aucune trace apparente de violence et sa carcasse a été envoyée au laboratoire médico du ministère de la Faune, à St-Hyacinthe, pour une autopsie afin de découvrir la raison de sa mort.

« Le 3 septembre, un citoyen nous a signalé ce qui pouvait être un acte illégal sur un oiseau rapace. Nos agents se sont rendus sur place pour récupérer l'oiseau en question, un aigle Balbuzard. À ce moment, ils n'ont rien vu de particulier sur les circonstances de la mort, donc aucune marque apparente », souligne le Sergent Sylvain Ranger, adjoint soutient opérationnel pour la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, au ministère de la Faune.

La carcasse de l'oiseau va donc subir une série d'examens pour tenter de déterminer s'il n'a pas été tiré à l'aide d'une arme à feu et que des petits plombs se retrouveraient dans son corps. Ou encore, on va tenter de découvrir la raison de sa mort si c'est autre chose.

« L'enquête dans ce dossier va se poursuivre et si jamais la mort de cet oiseau a été délibérément provoquée par une arme à feu, on va tenter de retracer l'auteur. Il s'agit d'une espèce hautement protégée au Québec, interdite de chasse et les amendes pour ces gestes sont très sévères », de poursuivre le Sergent Ranger.

Les personnes qui détiennent de l'information en rapport avec cet incident peuvent communiquer en toute confidentialité au numéro 1 800 463-2190.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES