Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 20 s

Les parents de Thierry Leroux font un don au Collège d’Alma

Le 21 octobre 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 21 octobre 2016
Par laurie fortin

Après avoir reçu un défibrillateur avec le loisir de l’offrir à l’organisation de leur choix, les parents de Thierry Leroux ont décidé d’en faire don au Collège d’Alma, institution où leur fils a fait ses études en techniques policières et a joué deux ans au football avec les Jeannois.

« Cet été, nous avons reçu le défibrillateur de l’organisme Canada’s 911 qui représente divers métiers comme les policiers et les ambulanciers. Chaque année, ils rendent hommage à un de leur membre décédé dans l’exercice de leurs fonctions. Nous avions quelques options devant nous et nous avons arrêté notre choix sur le Collège d’Alma», d’expliquer Michel LeRoux.

Selon M. LeRoux, Thierry conservait un beau lien d’attachement avec l’institution collégiale.

«Il portait encore ses chandails des Jeannois et ses culottes de jogging sur lesquels son numéro 85 était inscrit. Il a toujours continué de les supporter. Jeannois un jour, Jeannois toujours.»

Afin d’officialiser le tout, le Collège d’Alma a organisé une cérémonie. Conseillère à la vie étudiante, Héléna Longpré s’est dite particulièrement reconnaissante qu’ils aient pensé à eux.

«On ne voulait pas faire ça à moitié et que ça soit représentatif de Thierry», explique-t-elle.

Une plaque à la mémoire de Thierry sera rendue publique lors de la cérémonie et accrochée près du défibrillateur. La cérémonie précédera le dernier match de la saison régulière des Jeannois qui feront face aux Cougars du Cégep de Chicoutimi. En plus des joueurs, des étudiants en techniques policières, enseignants et anciens collègues de Thierry seront sur place.

Rappelons qu’en février dernier, le policier Thierry Leroux a été tué lors d’une intervention dans une résidence de Lac-Simon près de Val-d'Or, en Abitibi. Le jeune homme de 26 ans y travaillait depuis moins de six mois. Thierry LeRoux est originaire d’Amos, a déménagé à 12 ans pour Charlevoix où il y a vécu jusqu’à ses études collégiales. Ses parents résident aujourd’hui à Saguenay dans l’arrondissement de Chicoutimi.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES