Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 30 s

Ville d'Alma et Festivalma font le ménage « administratif »

Le 19 avril 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 19 avril 2016
Par Karine Desrosiers

GESTION. Des changements majeurs se profilent dans la gestion de la Boîte à Bleuets, au centre-ville d'Alma. En effet, Ville d'Alma et le conseil d'administration de Festivalma effectuent présentement un grand ménage « administratif » des responsabilités et la Boîte à Bleuets va devenir, au sein de Festivalma, un comité au même titre que Festirame, la Maison Festivalma ou le concours d'hommes forts. Ville d'Alma spectacle va quant à elle continuer à y présenter une dizaine de spectacles professionnels à chaque année.

Pour en arriver-là, le 28 avril prochain, la corporation légale de la Boîte à Bleuet tiendra une Assemblée générale extraordinaire où l'on devrait voter la dissolution de l'organisme et le transfert des responsabilités civiles vers la corporation Festivalma.

En fait, en ce printemps 2016, on réalise en quelque sorte les engagements contractés en 2010 au moment où Ville d'Alma, la corporation de la Boîte à Bleuets et la corporation Festivalma en venaient à une entente pour que la gestion de la salle en question soit assumée par Festivalma.

« En 2010, il y avait une situation financière qui était un peu précaire pour la corporation de la Boîte à Bleuets qui était venu à quelques reprises demander de l'aide financière à Ville d'Alma pour équilibrer les budgets. La municipalité ne voulant plus se rembarquer dans cette étape-là. Il y avait alors eu une entente entre Festivalma, la Boîte à Bleuets et la ville pour que la Boîte devienne un organisme de Festivalma. Les deux corporations légales de la Boîte et de Festivalma devaient échanger des administrateurs afin de créer un comité. Malheureusement, cela n'a pas été fait pour moult raisons », explique Jocelyn Tremblay, directeur du service des Loisirs et de la Culture de Ville d'Alma

Réorganisation

Le nouveau conseil d'administration de Festivalma, en place depuis quelques mois, s'est donné le mandat d'éclaircir tous les protocoles afin d'assurer la pérennité de l'organisation pour les 20 à 30 prochaines années.

« On avait un objectif de créer un comité Boîte à Bleuets, ce sont des choses qui ont été travaillées. On en est rendu à dissoudre la corporation légale de la Boîte à Bleuets et le Comité Boîte à Bleuets, comme Festirame ou les hommes forts, sera une tentacule de Festivalma avec une étroite collaboration de Ville d'Alma spectacles qui va s'impliquer un peu plus au niveau de la gestion du bar et des inventaires et la mise en place d'une dizaine de spectacles à cachets professionnels. C'est actuellement l'orientation », ajoute Jocelyn Tremblay.

Cela n'empêchera d'aucune façon la tenue d'autres spectacles à cachets non professionnels ou de services de location de la salle pour toutes autres activités.

Les actuels employés de la Boîte à Bleuets sont pris sous le giron de Ville d'Alma Spectacles et pourraient même, éventuellement, aller donner un coup de main à la Salle Michel Côté.

« Tout va se faire également dans le respect des partenariats avec le centre-ville pour la gestion de la Boîte et du bar, tout en respectant les propriétaires. Notre objectif, Ville d'Alma Spectacles, ce n'est pas de faire consommer les gens à outrance au niveau de l'alcool. Nous, on va y aller sous notre mandat d'offrir des spectacles autour de 20 h pour permettre aux clients de pouvoir aller se restaurer, ils vont venir au spectacle et prendre une consommation et dès le spectacle terminé, on n'attendra pas à 3 h du matin, on n'est pas un bar. On va fermer notre bar et les gens vont transférer vers les autres établissements », tient à préciser en terminant Jocelyn Tremblay pour rassurer les gens sur le fonctionnement de l'organisation.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES