Samedi, 13 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 37 s

Les jeunes réalisent les dangers des angles morts des véhicules

Le 12 mai 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 12 mai 2016
Par Karine Desrosiers

VISIBILITÉ. Quelque 430 jeunes de niveau secondaire de l'école Jean-Gauthier, à Alma, ont vécu ce jeudi, dans le stationnement du Centre sportif Mistook, une sensibilisation sur la question des angles morts des véhicules lourds et des autobus scolaires. Quand ils deviendront conducteurs à leur tour, ces conseils de sécurité s'appliqueront même lors de la conduite de leur propre véhicule personnel.

La Commission scolaire du Lac Saint-Jean, les transporteurs scolaires, les contrôleurs routiers de Transport Québec ainsi que la Sûreté du Québec, sont à l'origine de cette initiative que l'on réalise pour la première fois en milieu scolaire, au secondaire.

« Avec cette sensibilisation, les jeunes vont prendre conscience des angles morts d'un véhicule. Quand ils vont être sur le bord d'une route, traverser la rue ou à vélo, ils vont réaliser que les angles morts sont là et qu'ils doivent se reculer un peu. Comme futurs conducteurs, ils vont également réaliser l'importance de prendre conscience de ça », souligne Hervé Tremblay, capitaine au contrôle routier pour la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean.

Opération tapis rouge

Par petits groupes, les contrôleurs routiers expliquent dans un premier temps la notion des angles morts, soit ces zones où le regard ne permet pas, en fonction de la configuration d'un véhicule, de voir s'il y a un danger ou une personne.

À cet effet, on utilise un camion de service du ministère des Transports. Tout autour, on a disposé un tapis rouge avec des pointillés qui démontrent de façon évidente la zone où le conducteur ne peut déceler la présence d'un obstacle, ou pire, d'un individu.

Puis, chaque jeune a été invité à prendre place au volant pour encore mieux prendre conscience de la vision réduite du conducteur dans les environs immédiats du véhicule.

Autobus scolaire

Le même exercice a été fait également avec un autobus scolaire. On ne devrait jamais se tenir à moins d'un mètre d'un tel véhicule. Le principal angle mort pour un autobus demeure la partie avant, au niveau du pneu droit, où la configuration limite la vision.

Les jeunes ont également apprivoisé la bonne façon de quitter un autobus par les vitres de secours ou la porte arrière.

Cette activité s’effectue dans le cadre de la campagne de sécurité initiée par le comité local de sécurité de la Commission scolaire du Lac-St-Jean et les transporteurs scolaires du Lac-Saint-Jean-Est.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES