Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 22 s

Greenpeace continue de réclamer la protection des Montagnes Blanches

Le 25 mai 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 25 mai 2016
Par Karine Desrosiers

FORÊT. Greenpeace a produit un nouveau rapport qui a été distribué à une centaine de grands acheteurs de bois et de papiers issus de la forêt boréale et dans lequel on réclame à grand trait la protection du secteur des Montagnes Blanches, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Alors que des images satellites montrent que près de 50% des paysages forestiers intacts des Montagnes Blanches ont été dégradés par les coupes et les routes forestières, cette forte détérioration explique en grande partie la perte des certificats environnementaux FSC du géant Produits forestiers Résolu dans la région », affirme Nicolas Mainville, responsable de la campagne Forêt de Greenpeace Canada.

Celui-ci rappelle que la protection des Montagnes Blanches à des fins de conservation est revendiquée depuis 2006, notamment afin d’assurer la sauvegarde du caribou forestier.

« Depuis la perte des certificats FSC dans la région, le gouvernement semble vouloir accélérer l’exploitation des secteurs vierges à l’intérieur de cette forêt menacée. Nous appelons le ministre Lessard à mettre en suspens la planification forestière et la mise en enchères des arbres dans la forêt menacée des Montagnes Blanches jusqu’à ce qu’une grande aire protégée ne soit mise en place », souligne Nicolas Mainville, qui voit là une solution pour que PFR puisse envisager la récupération de ses certificats FSC.

Greenpeace déplore que la mise aux enchères d’arbres situés dans ce secteur se poursuive en dépit des intentions du gouvernement de protéger le caribou forestier. L’organisme soutient que depuis l’établissement du Bureau de mise en marché de bois en 2013, une superficie de plus de 16 000 hectares située dans les Montagnes Blanches a été accordée.

Le ministre fustige Greenpeace

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, ne voit pas les choses de la même façon. Dans une sortie fracassante, il a accusé Greenpeace de faire de la désinformation et entend lui barrer la route. Le ministre Lessard a souligné que le Québec présente la plus haute proportion de forêts intactes au monde.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES