Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 59 s

Les pêcheurs de doré invités à la remise à l'eau des gros spécimens

Le 27 mai 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 27 mai 2016
Par Karine Desrosiers

DIMINUTION. Depuis minuit, ce vendredi, les amateurs de pêche au doré s'en donnent à cœur joie sur le lac Saint-Jean et ses tributaires. Lors de leur arrivée à la rampe de mise à l'eau, les pêcheurs étaient notamment accueillis par des agents de conservation de la CLAP qui leur remettaient un feuillet les invitant à remettre à l'eau les gros dorés afin d'assurer la pérennité de l'espèce.

Les pêcheurs de doré étaient une nouvelle fois nombreux au rendez-vous ce vendredi. Lors du passage du Journal le Lac-Saint-Jean à la marina Belle-Rivière, à St-Gédéon, vers 7 h 30, plus d'une soixantaine de véhicules étaient déjà stationnés, soit autant de chaloupes qui arpentaient déjà la Belle Rivière, le Grand Marais et l'embouchure de la rivière sur le lac Saint-Jean

« Cette nuit, il y avait un peu plus d'une dizaine de pêcheurs à gué dans le secteur du Dynamo, sur la Belle-Rivière, à Hébertville. Il s'est fait de belles prises et plusieurs remettaient leur poisson à l'eau, voulant ainsi prolonger leur plaisir », nous a raconté un agent de la CLAP qui a passé une partie de la nuit sur place.

Peu de pêcheurs étaient revenus à quai et les quelques discussions avec des gens en embarcation qui passaient devant la rampe de mise à l'eau, faisaient état d'une ouverture tranquille, avec peu de captures. En 30 minutes, on a été témoin d'une seule capture, un doré d'une quinzaine de pouces.

Remise à l'eau

La pêche au doré commence à inquiéter les responsables de la CLAP alors que l'an dernier, la capture moyenne à l'heure et le nombre de captures ont diminué pour une troisième année.

Les pêcheurs sportifs ont en effet capturé près de 23 000 dorés en soirée au lac Saint-Jean en 2015, à raison de 0,55 capture/heure en moyenne et en vertu d'un effort de 13 300 jours-pêcheurs. Sur le nombre total de poissons, 17 % des captures ont été remises à l'eau volontairement et 19 000 dorés ont été récoltés.

L'effort de pêche et la capture moyenne à l'heure ont diminué d'environ 20 % et 30 % respectivement par rapport à 2014, de sorte que le nombre de captures a décru de 45 %.

En 2015, la pêche s'est avérée nettement moins bonne qu'en 2014 et par rapport à 2012, une année historique, on parle d'une diminution de 65 5 à 70 %.

C'est ce qui a incité la CLAP à entreprendre cette vaste campagne de sensibilisation à la remise à l'eau volontaire des dorés de grande taille en vue de protéger le recrutement, la pérennité de la ressource et la qualité de la pêche.

La direction régionale Faune du MFFP procèdera dès cette année à de nouvelles pêches expérimentales normalisées, après quoi, le comité scientifique pourra aviser en toute connaissance des causes expliquant cette diminution de l'espèce doré au lac Saint-Jean.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES