Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 4 s

La fusillade de Québec résonne jusqu’ici

Le 30 janvier 2017 — Modifié à 00 h 00 min le 30 janvier 2017
Par laurie fortin

La fusillade qui a secoué la ville de Québec dans la nuit de dimanche à lundi a des répercussions un peu partout. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’organisme Portes ouvertes sur le Lac s’est joint aux nombreuses voix qui ont dénoncé ces actes de violence.

Vice-président du conseil d’administration de l’organisme, Samaila Malam se sent particulièrement touché par les événements, lui-même était musulman. C’est la directrice générale Martin Boivin qui lui a fait part des événements lundi matin.

«J’étais bouche bée… je lui demandais de quoi elle me parlait sans comprendre. J’étais bouleversé et choqué. C’est quelque chose qui n’est pas acceptable. Nous transmettons nos sympathies aux familles de toutes les victimes», a-t-il soutenu.

Pour lui comme pour l’organisation dont il fait partie, il importe de ne créer aucune barrière vis-à-vis des gens en regard de leurs croyances ou de leur origine.

«Ces événements doivent motiver les gens à faire preuve d’ouverture et d’empathie. Nous invitons la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean a démontré que la solidarité et le respect de chacun sont plus forts que la peur», confiet-il, surpris également que les attentats se soient produits à Québec, une ville près de la région, dans laquelle l’accueil est reconnu pour être remarquable.

Via la page Facebook, Portes ouvertes sur le Lac convie aussi la population à se joindre au Rassemblement solidaire en silence qui se tiendra ce soir, de 17h à 19h au 555 rue Bégin, à Chicoutimi.

Depuis la création de l’organisation, Portes ouvertes sur le Lac a permis à plus de 500 personnes de venir s’établir dans la région.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES