Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 5 s

Marc Asselin dénonce cette attaque en règle contre la région

Le 26 avril 2017 — Modifié à 00 h 00 min le 26 avril 2017
Par Karine Desrosiers

DÉNONCIATION. Le maire de la Ville d’Alma, Marc Asselin, dénonce vigoureusement la décision du département du Commerce des États-Unis d’imposer des droits compensatoires rétroactifs de près de 20 % sur le bois d’œuvre exporté par le Québec.

À l’instar de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), Marc Asselin réagit fortement en qualifiant « d'attaque frontale contre le Saguenay—Lac-Saint-Jean ce comportement des Américains.

« La mise à exécution de la menace américaine sur le bois d’œuvre n’est ni plus ni moins qu’une attaque frontale contre les régions forestières et l’ensemble de l’économie québécoise. Cette approche protectionniste pénalisera non seulement les grands consommateurs américains de bois d’œuvre, mais surtout, l’ensemble des communautés forestières de ce côté-ci de la frontière, particulièrement à Alma et au Saguenay-Lac-Saint-Jean », lance Marc Asselin.

Intervention

Le maire Asselin somme du même souffle le premier ministre Justin Trudeau de donner suite urgemment à la demande des partenaires forestiers du Québec d’accorder des garanties de prêts aux entreprises qui subiront les contrecoups. Ceux-ci sont d’ailleurs estimés à plus de 200 millions $ annuellement pour l’ensemble de l’industrie forestière québécoise.

« Le premier ministre Justin Trudeau et son gouvernement ne peuvent se défiler devant leurs responsabilités dans le dossier du bois d’œuvre et doivent défendre les intérêts des citoyennes et des citoyens qui les ont élus. Il est urgent que Monsieur Trudeau fasse entendre raison à son homologue américain et annonce des mesures pour atténuer les impacts de ces droits compensatoires pour les familles de du Saguenay-Lac-Saint-Jean et des quelque 220 municipalités dont les emplois et les revenus dépendent du secteur forestier », de conclure Marc Asselin.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES