Actualités

Temps de lecture : 1 min 13 s

La communauté d'Hébertville installe un frigo-partage à la Maison des jeunes

Le 30 juin 2017 — Modifié à 00 h 00 min le 30 juin 2017
Par

COMMUNAUTAIRE. Sur la face de la Maison des jeunes à Hébertville, un frigo est installé afin de recueillir les denrées alimentaires des gens du milieu dans le but de rendre disponible les surplus alimentaires issus principalement du jardinage amateur, des entreprises agricoles du secteur et des épiceries locales.

«Le projet Frigo-Partage est une nouvelle façon de lutter contre le gaspillage et de permettre à plusieurs gens d'avoir accès à des aliments de qualité, toujours en bon état de conservation. Une équipe de bénévoles et d'employés étudiants sera chargé de l'entretien quotidien du frigo, et de s'assurer de la bonne qualité des aliments qui y sont déposés», de souligner Ginette Dionne, coordonnatrice au Centre Les Gens Oubliés, et instigatrice du projet pilote.

La Maison des jeunes, le service des loisirs de la municipalité et le Centre les Gens oubliés, travaillent ensemble afin de faire de cette initiative une réussite. Plusieurs partenaires ont été sollicités afin de faire l’acquisition des équipements de base du projet, soit la Maison funéraire Lac-Saint-Jean, le bureau du député Alexandre Cloutier, ainsi que la Table de Concertation en Sécurité Alimentaire de Lac-St-Jean-Est.

«Plus du tiers de la nourriture produite dans le monde est perdue ou jetée, équivalant à 1.3 milliard de  tonnes par an, rappelle Ginette Dionne. Par cette initiative nous voulons bien humblement contribuer à cet important enjeu qu’est la réduction des pertes en matière alimentaires en plus d’offrir un meilleur accès de tous et toutes à des aliments de qualité. Le Frigo-Partage à Hébertville est une nouvelle façon de lutter contre le gaspillage.»

Ainsi toute la population est invitée à y déposer leur surplus de fruits, légumes et produits de boulangerie et d’y prendre divers aliments qui leur conviennent!  À noter : les aliments transformés ne sont pas acceptés.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES