Dimanche, 14 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 36 s

RÉMABEC s'entend pour une convention collective de huit ans

Le 05 juillet 2017 — Modifié à 00 h 00 min le 05 juillet 2017
Par Karine Desrosiers

CONFIANCE. Les160 travailleurs à l’usine de sciage Arbec à L’Ascension ont voté pour la stabilité des opérations et l'avenir. En effet, leur nouvelle convention collective de travail prendra fin le 31 décembre 2024. En plus de régler d’importantes questions telles que la souplesse opérationnelle, elle garantit que l’employeur investira 15 M $ d’ici 2020.

Le Groupe Rémabec est très satisfaite de ce nouveau contrat de travail de huit ans visant les travailleurs de son usine de sciage de L’Ascension, ratifié avec le Syndicat des salariés de la scierie de L’Ascension, affilié à la Centrale des syndicats démocratiques (CSD). Cette convention collective a été entérinée le 28 juin 2017 et sera donc en vigueur jusqu’à la fin de 2024.

« Avec ce nouveau contrat de travail, nous avons maintenant une paix sociale et une prévisibilité qui était nécessaire pour la poursuite des activités de l’usine. Huit ans, ça fait toute la différence. Les travailleurs ont fait preuve de beaucoup d’ouverture et nous en sommes très reconnaissants. Nous avons été clairs sur nos intentions d’assurer la pérennité de l’usine et d’y investir des sommes importantes afin d’en améliorer la productivité. Je crois qu’ils ont senti que notre volonté était sincère et ferme. L’excellent climat de travail qui en découle permettra de capitaliser à long terme et de réaliser de beaux projets dans le futur », précise Réjean Paré, président et chef des opérations du Groupe Rémabec.

Entente

Rappelons que le 23 mars 2016, le Groupe Rémabec s’était également entendu avec le Syndicat des Métallos, section locale 9366, qui représente les travailleurs associés aux opérations forestières.

Ce contrat de travail sera effectif jusqu’en 2024 et concerne près de 200 travailleurs. Elle prévoit, entre autres, la garantie que les travailleurs opéreront en mode conventionné pour des quantités de bois récoltées équivalentes à la garantie d’approvisionnement de l’usine.

« Aujourd’hui, nous sommes très fiers d’avoir des ententes de travail à long terme qui touchent plus de 360 travailleurs syndiqués et 40 non-syndiqués. C’est par l’établissement d’un respect mutuel et le partage d’objectifs communs que nous obtenons ce résultat gagnant-gagnant. Le Groupe Rémabec est une entreprise qui s’est développée par la détermination, l’investissement, l’innovation et un suivi rigoureux de ses opérations. Rien de tout cela n’est possible sans une entente et une mobilisation des employés. Aujourd’hui nous regardons vers l’avenir », de conclure Réjean Paré.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES