Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 38 s

L’ÉcoDon permet de donner une deuxième vie aux matériaux

Le 19 juillet 2018 — Modifié à 16 h 07 min le 19 juillet 2018
Par Karine Desrosiers

Il arrive souvent que l’on apporte un bien à notre écocentre, objet qui pourrait sans doute être utilisé par une autre personne. La chose est maintenant possible grâce au service ÉcoDon que la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean vient d’introduire dans sept de ses écocentres.

Jusqu’à maintenant un écocentre servait à y déposer des produits dont ou voulait se départir.

Même si sur place, on pouvait y apercevoir des matériaux ou produits qui auraient fait notre affaire pour la maison, le chalet ou un projet de bricolage ou de rénovation, il était impossible de repartir avec ces choses.

Fortes demandes

Face à la forte demande de la part du public en ce sens, la RMR a donc mis en opération, le 21 juin dernier, des cases ÉcoDon dans sept des écocentres, soit Alma, Dolbeau-Mistassini, Hébertville, Normandin, Roberval, Saint-Félicien et Saint-François-de-Sales.

C’est un projet pilote, mais il est maintenant possible de repartir avec certaines matières déposées dans les écocentres.

« Le but n’est pas de compétitionner les organismes avec lesquels on est déjà affiliés. On a des ententes depuis plusieurs années avec la friperie, des comptoirs de meubles, etc. Nous, c’est le côté alternatif de la chose. Les gens y déposent des objets ou des matériaux qu’ils veulent donner au suivant. Nos valotistes sur place peuvent également conseiller les gens », explique Stéphanie Fortin, responsable des communications à la RMR Lac-Saint-Jean.

 

Le projet est en opération depuis le 21 juin et déjà, beaucoup de gens l’utilisent et y trouvent leur compte. Stéphanie Fortin, responsable des communications à la RMR, rappelle qu’il s’agit avant tout d’un projet pilote, qui va évoluer dans le temps, dépendant de la réponse du public.

 

Par exemple, lors de notre passage à l’Écocentre d’Alma, dans la case ÉcoDon, on retrouvait un ensemble de salle à manger, des poussettes pour enfant, un parc d’amusement, des portes-pliantes, un miroir, un ventilateur, une machine à coudre, des patins, des lustres, etc.

La RMR ne veut surtout pas que l’ÉcoDon devienne une grosse vente de garage. La priorité demeure les gens qui amènent leurs matériaux à la ressourcerie.

« Dans la philosophie des 3RV, la réutilisation vient avant le recyclage, car ça l’a beaucoup plus de valeur. Il est important de préciser également que les vélos, les pneus et le métal, par exemple, ne peuvent aller à la case ÉcoDon car il y a des ententes pour leur réutilisation », de poursuivre Stéphanie Fortin.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES