Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 20 s

Destruction de l’Église Saint-Jude : Beaucoup d’émotions et de souvenir qui s’envolent

Janick Émond
Le 23 août 2019 — Modifié à 13 h 35 min le 23 août 2019
Par Janick Émond - Journaliste

Un air de nostalgie et de tristesse se faisait ressentir sur le site de l’Église Saint-Jude, le 15 août dernier, alors que celle-ci passait sous le pic des démolisseurs.

« C’est sûr que ça fait quelque chose, dans le temps du carême on faisait une cérémonie tous les jours ici », lance un passant.

Plusieurs dizaines de personnes s’étaient rassemblées aux abords de la clôture de sécurité afin d’assister à la démolition du bâtiment érigé en 1954.

« J’habite tout près sur la rue Bergeron, j’ai des souvenirs ici, mais ce n’était pas l’Église Saint-Joseph », ajoute un résident du secteur.

Sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui s’attristent de la nouvelle. Pour maint d’entre eux, c’est beaucoup de souvenirs qui s’envolent.

« C’est triste… C’est l’église de mon mariage », commente une utilisatrice sur Facebook. Les commentaires du genre s’accumulent sous les différentes publications faites sur la plateforme.

D’autres font mention de leur communion, de leur confirmation ou encore du baptême de leurs enfants.

Malgré le pincement au cœur, les visiteurs et les utilisateurs sur les réseaux sociaux comprennent la décision corollaire à la baisse du nombre de célébrations tenues dans l’église.

L’Église St-Jude avant sa démolition.

Projet

À la suite de la démolition, la Résidence Saint-Jude procèdera à l’agrandissement de son établissement.

Le projet de 15M $ permettra d’ajouter un total de 80 unités de logement pour personne en perte d’autonomie. Présentement, la résidence en compte seulement 10, et selon ce qu’avance le directeur de l’endroit, Daniel Beaulieu, une grande demande se faisait pour avoir ce type d’unité.

Il faut dire également que la démolition de l’église était déjà prévue afin de faire place à ce nouveau projet. Au départ, elle devait être reconstruite à l’intérieur du nouvel aménagement, mais la fabrique Saint-Joseph, qui faisait la location de l’endroit, n’a pas renouvelé le bail en raison de leur plan de restructurations de leurs activités.

Finalement, une petite chapelle privée pour les résidents de l’endroit sera aménagé au travers la nouvelle section de la résidence.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES