Actualités

Temps de lecture : 1 min 45 s

La parole aux jeunes

Yohann Harvey Simard
Le 11 décembre 2020 — Modifié à 14 h 47 min le 11 décembre 2020
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Le regroupement l’Accent des jeunes cherche à garnir ses rangs. C’est l’opportunité tant attendue pour tous ceux et celles qui désirent s’impliquer et se faire entendre.

« En temps de pandémie, c’est particulièrement difficile de s’accrocher à quelque chose et de garder un lien social. En s’impliquant, ça aide vraiment à trouver un sens à ce qu’on fait, » souligne Anabelle Gauthier, intervenante jeunesse et membre de l’Accent des jeunes.

L’Accent des jeunes a besoin de l’opinion du plus de jeunes possibles. Que ce soit pour de l’information, intégrer leur organisation, ou seulement discuter, c’est toujours le temps de s’adresser à eux via la page Facebook du même nom.

Un seul critère : être un jeune de 15 à 29 ans de la MRC Lac-Saint-Jean-Est. Pour le reste, l’organisation mise sur la diversité de ses membres pour représenter adéquatement les jeunes d’ici.

Représentation politique des jeunes

Né en 2019 à l’initiative du Carrefour jeunesse emploi de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, l’Accent des jeunes souhaite tenir une grande consultation afin de mieux comprendre les intérêts et les valeurs des jeunes.

Tenue au printemps 2019, la première grande consultation est une réussite. Pas moins de 600 jeunes provenant de part et d’autre de la MRC répondent à l’appel. Il s’agissait aussi de voir par quels moyens il serait possible d’établir une « structure jeunesse » permettant la représentation des jeunes de façon plus durable et systématique sur la scène politique.

Cinq enjeux ressortent de la consultation : l’éducation, l’environnement, l’entrepreneuriat, la santé et l’identité. Désireux de poursuivre le projet, d’autres jeunes, dont Anabelle Gauthier, prennent l’initiative d’organiser une journée de réflexion et de co-construction qui aura lieu le 7 septembre 2019 à la Boîte à Bleuets d’Alma.

Des projets ambitieux     

Au terme de l’évènement, des projets concrets commencent à se dessiner. Ambitieux, les jeunes expriment notamment le désir d’avoir une MRC autosuffisante ainsi qu’un système de transport en commun.

« Ce qui était très intéressant aussi, c’était l’idée de réutiliser les églises pour en faire des lieux de rassemblement inclusifs pour les jeunes. Entre autres, l’implantation d’un skate park intérieur a vraiment été mise de l’avant, » relate Anabelle Gauthier.

Représentation de la diversité

Anabelle Gauthier remarque que les jeunes s’identifient davantage à leur MRC plutôt qu’à la région prise globalement. Les intérêts divergent même de secteur en secteur.

Or, pour la jeune femme, qui considère d’ailleurs son groupe comme un allié de la communauté LGBTQ+, il est impératif de prendre cette diversité en compte afin de représenter les jeunes adéquatement. Suivant cette idée, elle encourage aussi fortement les étudiants étrangers à se joindre à eux pour faciliter leur intégration.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES