Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 40 s

Un nouveau camping écoresponsable à la Zec des Passes

Yohann Harvey Simard
Le 23 juin 2021 — Modifié à 18 h 24 min le 23 juin 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La Zec des Passes a inauguré le 17 juin un nouveau site de camping aux abords de la petite rivière Péribonka. Le nouveau secteur, à vocation écotouristique, vise la conservation et la mise en valeur du territoire, tout en offrant aux visiteurs un lieu pour y séjourner.

Situé aux abords du lac Long, à une vingtaine de kilomètres de Saint-Ludger-de-Milot, le nouveau site offre aux amateurs de plein air trois plateformes de camping, un belvédère, un espace de feu ainsi qu’une toilette sèche. Les kayakistes et canoéistes en périple sur la petite Péribonka pourront également y accoster, grâce à un nouveau quai flottant.

Le site contient trois plateformes de camping. Les visiteurs pourront y séjourner à 15 $ la nuit.

À moins de 100 mètres de là se trouve le poste d’accueil de la Barrière du lac Long, où il est possible d’y faire des réservations, de s’enregistrer et de s’informer sur les activités de la Zec. Fait à noter, le nouveau quai a récemment été volé avant même l’inauguration du site. Il sera cependant remplacé dans les prochains jours.

Le projet a nécessité des investissements de 20 000 $. La Zec des Passes a notamment pu bénéficier du partenariat financier d’Hydro-Québec et de la Fondation de la faune du Québec.

Mise en valeur et conservation

Le nouvel emplacement a été créé dans une optique de mise en valeur du site et de conservation de l’environnement. Ainsi, il vise à minimiser les impacts d’une utilisation potentielle des bandes riveraines pour la pratique du camping.

On retrouve sur place deux panneaux d’interprétation sur la faune, la flore, les milieux humides et de l’information sur la protection de l’environnement. Des trucs et astuces y sont inscrits afin de minimiser les déchets.

La vocation écotouristique fait également partie du nouveau mandat du réseau des Zecs du Québec, qui vise à diversifier ses offres au-delà de la chasse et de la pêche.

« On sent depuis quelques années que la clientèle se diversifie. Les gens aiment la forêt, mais ils veulent avoir une autre expérience que la chasse ou la pêche, que ce soit la randonnée pédestre, le camping rustique ou écotouristique », explique Frédérick Gagnon, coordonnateur de la Zec des Passes.

Le projet a été rendu possible grâce à une entente avec la communauté Ilnue de Mashteuiatsh. À plus long terme, on aimerait accroitre l’offre écotouristique et les espaces locatifs notamment avec la construction de yourtes et de chalets.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES