Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 38 s

Bouilloire Falmec a le vent dans les voiles

Le 27 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 27 juillet 2010
Par Karine Desrosiers

L'entreprise Bouilloire Falmec Inc pourra adapter et mettre au point une technologie reliée à la conception de bouilloires à tube d'eau pour centrales de cogénération, dont la puissance électrique est inférieure à 2,5 mégawatts, grâce notamment à une contribution remboursable de 314 963 $ que le ministre du Travail et ministre de Développement économique Canada, l'honorable Jean-Pierre Blackburn, est venu annoncer mercredi.

Cette aide permettra également à l'entreprise de réaliser une étude pour améliorer la productivité et une stratégie de vente à l'exportation. La réalisation de ces projets devrait entraîner la création d'une dizaine d'emplois au cours de la prochaine année.

Bouilloire Falmec inc est installée dans le parc industriel Nord à Alma et conçoit, développe et fabrique des vaisseaux sous pression et des équipements pour le secteur industriel. L'innovation, la créativité et l'excellence sont au cœur des priorités de l'entreprise, qui offre un support complet pour les projets de centrales thermiques et de cogénération alimentées à la biomasse.

Voilà une autre bonne nouvelle pour l'économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les retombées engendrées par les projets qui seront réalisés par Bouilloire Falmec sont importantes, que ce soit par la création d'emplois, la conquête de nouveaux marchés ou l'augmentation de la compétitivité de l'entreprise qui mise sur l'innovation, la recherche et développement ainsi que la productivité. L'appui du gouvernement du Canada est également motivé par la contribution au développement durable par la diminution des gaz à effet de serre. L'équipement utilisé permet à l'entreprise d'excéder les normes canadiennes en remplaçant l'énergie fossile (charbon, pétrole ou gaz naturel) par la biomasse, un combustible moins dommageable », a tenu à souligner le ministre Blackburn. « Ce soutien Monsieur Blackburn nous donne les outils nécessaires pour être plus compétitifs. Il contribuera grandement au développement de notre entreprise en matière d'innovation et nous aidera à trouver les meilleurs procédés de production. Il nous permettra également d'accroître notre représentation auprès des clients américains et d'y structurer notre stratégie de vente », a pour sa part mentionné le président de Bouilloire Falmec inc., Luc Martel.

Marc-André St-Pierre, président de la Coopérative de travailleurs, s'est de son côté réjoui de cet engagement du gouvernement qui consolide les 39 emplois existants tout en y ajoutant 10 autres travailleurs.

En outre, l'entreprise a mis au point un appareil qui permet de brûler des résidus enfouis et humides avec un très haut rendement thermique.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES