Dimanche, 21 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 1 s

La tordeuse cause des ravages imposants dans nos forêts

Le 28 mars 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 28 mars 2015
Par Karine Desrosiers

NOUVELLES MESURES. La publication des données relatives à la présence de la tordeuse du bourgeon de l’épinette (TBE) dans les forêts du Québec, nous apprend que les ravages de cet insecte sont en progression année après année et ceci depuis 1992.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la situation devient de plus en plus préoccupante, puisque l’exploitation de la forêt représente une activité économique majeure.

Les mesures actuellement mises de l’avant pour sauver les secteurs infestés sont essentiellement de tenter de contrôler la propagation et de sauver les secteurs les plus affectés. Les expériences menées par le chercheur Jacques Régnière et visant à déterminer une méthode pour éradiquer les épidémies représentent ainsi un espoir pour enrayer cette menace qui pèse sur les forêts du Québec. Nous saluons donc les efforts consentis par le gouvernement du Canada pour rechercher de telles méthodes qui ne peuvent qu’être bénéfiques à la santé de nos forêts et garantir ainsi le gagne-pain de plusieurs familles québécoises.

Phénomène cyclique

Les épidémies de TBE sont des phénomènes cycliques, mais les conditions pour qu’elles perdurent semblent de plus en plus favorables. Le scientifique Jacques Régnière étudie d’ailleurs les conséquences des changements climatiques sur la prolifération de la TBE. Selon les premières constatations, il semble que ces changements auraient un impact sur les secteurs où se retrouvent les insectes et ceci de plus en plus au nord. Une méthode pour éradiquer les épidémies devient donc urgente si nous voulons conserver cette richesse naturelle à nos latitudes.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES