Dimanche, 14 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 11 s

Les Sans-Chemise s'affichent au Lac-Saint-Jean

Le 09 septembre 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 09 septembre 2015
Par Karine Desrosiers

ÉLECTION. De nouvelles pancartes électorales ont fait leur apparition sur poteau en ce week-end de la fête du Travail. La Coalition nationale des Sans-Chemise fait éruption dans la campagne avec comme objectif de dénoncer la démolition du régime d'assurance emplois, mais également de demander une rencontre avec les chefs.

Dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est un groupe communautaire de Dolbeau-Mistassini qui a fait la demande auprès de la coalition afin d'obtenir des affiches : « Il n'y a pas d'organisation des Sans-Chemise au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Si nos affiches s'y retrouvent, c'est parce qu'un organisme a décidé d'adhérer à notre cause. Nous sommes présents dans Charlevoix et la Côte-Nord, mais pas dans votre région », mentionne Pierre Céré, porte-parole dans Sans-Chemise.

Cette coalition est le regroupement du Conseil national des chômeurs (CNC), de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et de l'Alliance québécoise des techniciens de l'image et du son (AQTIS). Ce regroupement est officiellement inscrit à titre de tiers auprès du Directeur général des élections ce qui lui permet de partager les poteaux avec les autres partis.

« Nous espérons rencontrer tous les chefs des partis politiques afin de parler de nos préoccupations, mais également faire part de nos suggestions. Une rencontre est fixée prochainement avec Gilles Duceppe du Bloc Québécois. Pour les autres partis, nous sommes toujours en attente et dans certains cas, nous ne nous faisons pas de fausses idées. Nous avons espoir que la population sera interpellée par nos affiches », ajoute M. Céré.

Le porte-parole mentionne que la coalition est inquiète de la diminution de la couverture du régime d'assurance-emploi, qui protège aujourd'hui 38 % des travailleurs en chômage, comparativement à 85 %, il y a 25 ans.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES