Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 33 s

Annulation d’une demande d’aide pour le Mont Lac-Vert

Yohann Harvey Simard
Le 18 août 2021 — Modifié à 20 h 51 min le 18 août 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La municipalité d’Hébertville a annulé son règlement d’emprunt de 686 237 $, visant à installer une deuxième remontée mécanique au Mont Lac-Vert.

Le conseil s’est vu dans l’obligation de mettre fin à ce processus d’emprunt en raison de l’opposition des citoyens, lors de la dernière séance publique.

« Un registre des citoyens avait été ouvert afin que ceux-ci puissent se prononcer sur ce règlement d’emprunt. Avec 215 signatures, nous devions aller en référendum. Au final, ce sont 259 signatures qui ont été recueillies », explique le maire d’Hébertville, Marc Richard.

Par contre, la municipalité n’ira pas en référendum, en raison des élections qui approchent. Ainsi, le règlement d’emprunt a été tout simplement annulé, de même que l’appel d’offres. La station de ski du Mont Lac-Vert devra donc opérer à nouveau cet hiver avec une seule remontée mécanique.

« Le conseil de ville aura maintenant une décision à prendre. S’il désire aller de l’avant à nouveau, on devra refaire tout le processus du début. »

Consultation

Les citoyens avaient été en consultation en avril dernier afin de faire connaitre leur avis concernant l’implication de la municipalité dans le développement du Mont Lac-Vert.

C’est 60 % de la population qui était en faveur que la ville soutienne la station de ski dans son développement. Alors, pourquoi s’opposer maintenant ?

« Une autre question a été posée, demandant si la ville devrait se trouver des partenaires pour le développement de la station. Il y a 77 % des gens qui auraient voulu qu’on se trouve des partenaires, pour ensuite déposer un règlement d’emprunt et par la suite voir ce qu’on fait. Mais le problème, c’est qu’on ne peut pas trouver de partenaires avant de s’être fixé sur le projet, et là on se retrouve entre l’œuf ou la poule. »

Impact négatif

L’annulation de ce règlement d’emprunt risque de laisser des traces négatives pour l’avenir.

« Je pense qu’on a laissé un message négatif aux paliers de gouvernement en laissant tomber ce règlement d’emprunt. Les gouvernements risquent maintenant d’être très frileux dans l’avenir concernant du Mont Lac-Vert. »

Cependant, Marc Richard rassure en mentionnant que la station n’est pas en danger. Il sent que la population soutient encore très bien l’endroit, mais que les choses devront être faites autrement pour arriver à passer un nouveau règlement d’emprunt.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES