Mardi, 16 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 7 s

Minage de cryptomonnaies: Alma obtient finalement le feu vert

Yohann Harvey Simard
Le 02 décembre 2022 — Modifié à 12 h 45 min le 02 décembre 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

C’est maintenant officiel, Alma ira de l’avant avec l’implantation d’une entreprise de minage de cryptomonnaies sur son territoire. Récemment contrainte de suspendre le projet à la demande du gouvernement du Québec, la municipalité a finalement obtenu le feu vert de la Régie de l’Énergie.

Le 3 novembre dernier, le gouvernement du Québec avait émis un décret demandant à la Régie de l’énergie d’envisager le retrait de 270 MW de puissance électrique dédiés à des projets industriels de chaînes de blocs.

Toutefois, après vérification, il s’est avéré que le projet d’Alma ne sera pas affecté par le décret, affirme la mairesse.

Un projet de 4 M$

Alma a donné son autorisation pour la vente à MWC Megawatt de locaux situés dans le Centre de transformation d’Alma (CETAL).

Estimé à 4 M$, le projet proposé par MWC Megawatt inclut notamment le réaménagement en profondeur d’une partie de l’ancienne usine d’Alcan, a indiqué l’entreprise de minage de cryptomonnaies dans une lettre adressée à la Ville.

L’entreprise a également précisé qu’il en découlera « d’importantes retombées économiques ». Seize emplois seront créés durant la période des travaux, tandis que quatre autres emplois seront créés de façon permanente afin d’opérer les installations.

Droit de regard

Alma allouera à MWC Megawatt un bloc de 4,99 MW de puissance électrique.

Le contrat conclu entre les deux parties stipule toutefois que la municipalité peut se réapproprier une partie ou l’intégralité du bloc dans l’éventualité où elle en aurait besoin à d’autres fins jugées prioritaires.

L’attribution du bloc permettra à Alma de générer des revenus supplémentaires estimés entre 100 000 $ et 400 000 $ annuellement. Argent que l’on prévoit réinvestir dans les services aux citoyens et dans le développement durable.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES