Dimanche, 21 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 39 s

Agrotourisme – Des retombées socio-économiques importantes au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Jean Tremblay
Le 25 juillet 2023 — Modifié à 14 h 14 min le 25 juillet 2023
Par Jean Tremblay - Journaliste

Longtemps perçus comme une activité complémentaire à l’offre touristique, l’Agrotourisme et le Tourisme gourmand sont devenus des produits d’appels au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

« L’étude sur les retombées socioéconomiques et touristiques de l’agrotourisme et du tourisme gourmand au Québec révèle qu’il s’agit d’un secteur dynamique qui génère à lui seul des séjours touristiques et des retombées économiques importantes », explique-t-on dans un communiqué de presse émis mardi par la Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Une étude effectuée par l’Association de l’Agrotourisme et du Tourisme gourmand du Québec auprès d’entreprises du secteur a permis d’estimer un achalandage moyen de 4000 visites-personne par établissement dans notre région.

Panier moyen dépensé

« Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, le chiffre d’affaires en agrotourisme et tourisme gourmand représente 41 % du chiffre d’affaires total des entreprises. Les répondants estiment également que le panier moyen dépensé pour leurs activités et services est de 39 $. »

L’étude démontre également que 15% des visiteurs interrogés considèrent que l’offre d’expériences gourmandes est le motif principal de leur déplacement au Saguenay–Lac-Saint-Jean. De plus, 25% trouvent qu’il s’agit d’un critère important dans le choix de leur destination et 60% confirment que c’est complémentaire à leurs autres activités.

La Table agroalimentaire, gestionnaire de Zone boréale travaille de concert avec l’Association touristique régionale, l’UPA et le MAPAQ et les MRC de la région 02 pour structurer davantage l’offre de tourisme gourmand qui grandit chaque année sur le territoire de la région.

« La carte proposant des expériences gourmandes en Zone boréale a dû être complètement repensée puisque le nombre de producteurs et transformateurs présents sur l’outil est passé de 65 à 85. Avec la décision d’y joindre aussi les restaurateurs Ambassadeurs de saveurs qui proposent une cuisine du terroir, c’est aujourd’hui 105 activités offertes sur cette dernière », mentionne Nancy Ouellet, directrice générale de la Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, gestionnaire de Zone boréale

Collaboration des acteurs en tourisme gourmand

« Nous sentons l’engouement pour les activités comme l’autocueillette, les tables fermières, les microbrasseries et les économusées agroalimentaires. Une collaboration entre les intervenants de secteur du tourisme gourmand permet de mieux répondre aux besoins de la clientèle et de mieux soutenir les entreprises qui souhaitent améliorer leur offre. » soutien Julie Dubord, directrice générale de Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean

À propos de l’étude

En collaboration avec la firme Raymond Chabot Grant Thornton, l’Association de l’Agrotourisme et du Tourisme Gourmand du Québec a réalisé une étude sur les retombées socio-économiques de notre secteur. L’édition 2021 a été publiée en janvier 2023.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES