Lundi, 22 juillet 2024

Culture

Temps de lecture : 2 min 30 s

Les 50 ans de sacerdoce du Père Benoît Bouchard seront soulignés

Le 27 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 27 juillet 2010
Par

Fils de feu Marcelin Bouchard et de Laurette Girard, Benoît Bouchard a célébré dans les derniers jours son 80e anniversaire de naissance. Le 19 décembre prochain, il célébrera le 50e anniversaire de Sacerdoce au sein de la Société des missions africaines (SMA).

C’est cet engagement que près de 300 personnes de la région et des environs, les membres de la famille, les bienfaiteurs et les confrères de la Société viendront souligner à Saint-Bruno, le samedi 29 août prochain : « Depuis quelques semaines, j’ai fait parvenir des invitations d’abord aux membres de la famille immédiate et par la suite, à toute notre communauté. Jusqu’à maintenant, plus de 275 personnes ont confirmé leur présence aux célébrations », souligne Vital Girard, l’un des neveux du Père Benoît Bouchard.

De plus, sept membres de la SMA ont confirmé leur présence notamment le père supérieur de la Société, Jean-Paul Parizeau, les pères Raymond Lortie. Léo Latendresse et Charles-Henri Boucher qui ont tous également œuvré pendant 50 ans au sein de la communauté religieuse. Trois autres laïcs viendront se joindre aux célébrations qui doivent débuter avec un accueil public sur le parvis de l’église de Saint-Bruno, à compter de 10 h.

Le père Jean-Paul Parizeau présidera la célébration de la messe accompagné par les autres pères de la Société des missions africaines présents :« Pour l’occasion, la Chorale de Saint-Bruno a décidé d’écourter sa période de vacances pour ajouter une couleur vocale à la cérémonie. Il y aura également un hommage rendu par un citoyen ainsi qu’un cantique chanté par l’un des neveux du Père Benoît », souligne Vital Girard, responsable de l’organisation du jubilé d’or. « Par la suite, tous les invités se déplaceront vers le Centre sportif Samuel Gagnon pour la dégustation d’un repas. À cette occasion, plusieurs animations sont prévues avec quelques surprises pour le jubilé. Michel Otis, bien connu en tant que saxophoniste aux parties des Saguenéens de Chicoutimi et Martin Lavoie, chansonnier lui aussi bien connu dans la région, s’occuperont de la partie musicale ».

40 ans en Afrique

Après son noviciat à Shawinigan et ses études en théologie à Montréal, Benoit Bouchard a répondu positivement à un appel d’un père missionnaire dont avait entendu le discours à propos des missions à l’étranger. Et c’est plus particulièrement dans le pays de la Côte d'Ivoire qu’il a exercé son sacerdoce pendant quelque 40 années. Il a également exercé dans la région pendant dix autres années. « Au début, on nous demandait de partir en mission pendant cinq ans avant de revenir au pays. Cette pratique s’est modifiée au fil des années et à la fin, on passait une année en Afrique avant de revenir au pays pour quelques mois. En ce qui me concerne, j’aurais préféré demeurer en Côte d’ivoire pendant une plus grande période avant de revenir au Canada et même si j’ai souffert de paludisme à quelques reprises », souligne le père Benoît Bouchard. Ce dernier garde d’excellents souvenirs de toutes ces années de pratique religieuse à l’étranger. C’est également avec beaucoup d’humour qu’il nous a raconté la période antérieure à son sacerdoce. « C’était une période où les supérieurs étaient sévères pour les jeunes qui voulaient devenir prêtre. Un jour, j’ai demandé à une jeune fille les résultats d’une partie de hockey et tout de suite après, j’ai eu une sérieuse rencontre avec le Père supérieur. J’ai finalement quitté cette institution pour me retrouver à Shawinigan où j’y ai connu Chrétien et Pelletier », raconte le père Benoît Bouchard. Le 29 août prochain, plusieurs souvenirs seront certes amenés sur la table par les proches et les amis du jubilé.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES