Mardi, 16 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 2 min 0 s

L'Écurie Belle-Rivière possède un avenir prometteur

Le 27 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 27 juillet 2010
Par laurie fortin

Même si elle s’est inscrite récemment au circuit des compétitions, l'Écurie Belle-Rivière située à Métabetchouan–Lac-à-La-Croix a extrêmement bien conclu la saison, l’équipe des quatre cavalières se méritant plusieurs titres.

Avec ses dix chevaux dont quatre en compétition de performance western de niveau régional et provincial, l’écurie est la propriété d’Anne Champigny. Le talent des cavaliers, en provenance de partout dans la région, contribue pour beaucoup au succès de l’écurie tout comme le manège intérieur nouvellement construit.

Les cavaliers comptent sur l’expertise d’Émilie Fortin, certifiée par la Fédération équestre du Québec. Le souhait de cette dernière est simple: maintenir les performances et amener de nouveaux élèves en compétition l'an prochain afin d'assurer la relève de demain. Pour y contribuer, l’achat de nouveaux chevaux sera nécessaire. En attendant, l’équipe de l’écurie investira son temps à préparer les nouveaux poulains qui arriveront d’ici quelques mois. Le sort de ces nouvelles montures, issues de chevaux largement décorés, promet.

Anne Champigny met en relief l’esprit d’équipe voire même de famille cultivé. «Les filles se sont entraînées pendant la construction, entre deux camions! Elles nous ont toujours aidés à entretenir les chevaux. On s’entraide toutes les unes avec les autres. C’est parce qu’on a commencé dans la misère qu’on a des résultats aujourd’hui», croit-elle.

Il y a à peu près quatre ans, c’est l’écurie de Métabetchouan qui a initié le «reining», une discipline de la performance western d’un haut niveau de dressage. La première compétition sérieuse, où plusieurs cavaliers ont participé, a eu lieu cette année. Âgée de seulement 11 ans, Chloé Potvin vient tout juste de passer son «Cavalier 4», le dernier grade avant de devenir instructeur.

Originaire de Québec, Joannie Blondeau ayant déjà fait partie de l’équipe canadienne, ne regrette pas son choix d’écurie et de monture (Jac Eye Spy), qu’elle qualifie de très polyvalent et avec lequel elle compétition depuis dix ans.

Avec six ans d’expérience en «reining», Mélanie Simard devra quant à elle compétitionner la prochaine saison.

Valène Lemay a rappelé la fierté qu’elle ressent d’avoir sorti son cheval la première et d’avoir remporté la Classique.

Voici les titres remportés par Chloé Potvin, Valène Lemay, Émilie Fortin et Joannie Blondeau et les chevaux Prairies Chocolate Jubilee, Yellowlita et Jac Eye Spy, pour cette saison 2008 de l'Association équestre de performance du Saguenay–Lac-Saint-Jean: Grand Champion 13 ans et moins, Médaille d'or jeunes en performance classique, Grand champion Adulte, Champion Réserve Adulte, Grand Champion Classique, Champion réserve Classique, Champion Réserve Omnium, Grand champion du Québec (par équipe) de la finale provinciale à Sorel et Cheval le plus performant de l'association décerné à Jac Eye Spy, considéré comme un cheval très polyvalent. L’an dernier, ce prix avait aussi été gagné par un cheval de l’endroit, Prairies Chocolate Jubilee.

L’Écurie Belle-Rivière a aussi été mise en nomination dans la catégorie «Jeune découverte de la relève sportive», par le Regroupement loisirs et sport du Saguenay–Lac-St-Jean.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES