Lundi, 22 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 39 s

Nouveau DG au Mont Lac-Vert : Un joyau à polir 

Janick Émond
Le 20 juillet 2022 — Modifié à 15 h 03 min le 20 juillet 2022
Par Janick Émond - Journaliste

Il y a du changement à la direction du Mont Lac-Vert à Hébertville. Jean-François Dionne a été nommé à la direction générale du centre, et il arrive avec son lot d’idées pour redonner ses lettres de noblesse à la montagne. 

« Le Mont Lac-Vert est un joyau qui mérite d’être poli. Le centre doit briller et il doit devenir un endroit incontournable pour les amateurs de plein air », lance d’entrée de jeu le nouveau DG, nommé il y a un mois maintenant. 

Situé au cœur du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’endroit se doit de prendre une place importante dans le cœur des habitants, selon Jean-François Dionne.  

« On est là, on existe, mais on a tendance à être oublié trop facilement. On peut desservir 275 000 personnes dans la région, en plus des touristes. On se doit d’améliorer le taux participatif de la communauté. » 

La base 

Pour y arriver, le nouveau DG veut repartir de la base.  

« On doit améliorer notre offre de services. Présentement, on est surtout reconnu comme un centre hivernal, mais on a une très belle montagne pour les activités estivales et automnales. On a des sentiers pédestres et de vélo de montagne incroyables qui méritent d’être davantage connus. » 

Pour y arriver, l’objectif est aussi de rendre la montagne beaucoup plus accessible aux familles.  

« On travaille beaucoup afin d’améliorer l’accessibilité de nos sentiers aux familles. Nous ne sommes pas réputés comme une montagne très accessibles en raison de la difficulté de nos montées, mais on veut changer ça. » 

En ce sens, des équipes sont actuellement en train de développer deux nouvelles sections dans la montagne. Deux nouveaux sentiers dans lesquels les enfants pourront monter aux côtés de leurs parents sans problème.  

D’ailleurs, la remontée mécanique est entrée en fonction la semaine dernière avec une nouveauté grandement attendue, des crochets pour les vélos aux télésièges.  

« Ça permettra ainsi aux gens de monter au sommet avec leur vélo et de profiter simplement de la descente. » 

Sentiment d’appartenance 

De plus, Jean-François Dionne veut faire passer les succès du centre par ses employés.  

« Je veux que les gens qui travaillent ici soient fiers de le dire et d’en parler. Je veux qu’il y ait une belle ambiance de travail et que ça se ressente même chez les clients. Par la suite, ça pourra faire un effet boule de neige. Tout le monde ici va être heureux de venir au Mont Lac-Vert. »  

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES