Lundi, 15 juillet 2024

Faits divers

Temps de lecture : 2 min 34 s

Le programme Bon voisin, bon œil s’implante dans le secteur Isle-Maligne

Le 27 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 27 juillet 2010
Par

Au mois de mai dernier, le Comité des citoyens du secteur Isle-Maligne avait entrepris des démarches auprès de la Sûreté du Québec pour l’implantation du programme « Bon voisin, bon œil ». Ce projet va de l’avant et une réunion s’est déroulée la semaine dernière pour la mise en place d’un plan d’action.

Ce programme de protection du voisinage déjà mis en place dans plusieurs localités du Québec, incite les citoyens à participer à la protection de leur milieu de vie en présentant certains moyens pour prévenir la criminalité. « C’est pour faire face à une augmentation de divers crimes sur les propriétés privées et les biens publics que le Comité des citoyens d’Isle-Maligne a fait ces démarches auprès de notre service. Depuis 2008, les statistiques ont été en constante progression. Certaines ont même plus que doublé. Les crimes d’introduction par effraction ont même triplé passant de cinq à 19. Les plaintes pour des vols de véhicules ou du vandalisme sur les véhicules sont passées de sept à 14 pour cette même période. En ce qui concerne les crimes contre la personne, les chiffres démontrent que l’on a reçu 31 plaintes en 2008 contre 40 en 2009 », explique le sergent Franco Mior, coordonnateur des relations communautaires à la Sûreté du Québec, poste d’Alma.

Plan d’action

Mercredi soir dernier, une dizaine de personnes étaient réunies à l’édifice Léon-Juneau pour y préparer un plan d’action qui sera appliqué au cours des prochaines semaines. Le comité est formé par deux citoyens des quartiers Centre, Talbot, Dequen Est, Dequen Ouest et Delisle. Une première action concrète est déjà mise en branle, soit la pose d’une affiche dans les différents commerces du secteur. Cette affiche invite la population à participer au programme « Bon voisin, bon œil ». « Après la fête du Travail, nous avons convenu d’une opération porte-à-porte dans le secteur. Chacun des responsables des quartiers visés par le programme sera alors accompagné par un agent de la Sûreté du Québec et on profitera de l’occasion pour expliquer les objectifs que l’on souhaite atteindre. On y fera également la distribution de dépliants expliquant toute la démarche que nous avons entreprise avec la participation des citoyens du secteur », souligne Franco Mior. L’un des moyens de prévention qui a été invoqué lors de la réunion est le burinage d’objets. Selon les informations transmises, cette opération pourrait se faire dès le printemps prochain. « Les citoyens du secteur Isle-Maligne ont décidé de prendre les moyens nécessaires pour faire diminuer le taux de criminalité et je suis persuadé que l’on va rapidement constater une diminution au cours des prochaines semaines. Avec l’implantation du programme, les citoyens deviennent par le fait même les yeux et les oreilles des policiers. Avec la médiation du programme, les voleurs et les vandales vont certainement diminuer leurs activités dans le secteur ». « Souvent, les gens ont peur de nous déranger en pensant que ce qu’ils voient n’est pas assez grave. On est un service qui a pour objectif la protection des citoyens et quand on s’arrête au fait de seulement penser, on peut déjà imaginer qu’il y a une raison pour le faire. C’est l’agent Dominic Pipon qui a été nommé parrain du quartier pour le programme “bon voisin, bon œil”. Ce dernier va accompagner les comités des différents arrondissements qui participent au programme », souligne le sergent Franco Mior. Le programme « Bon voisin bon œil » vise particulièrement la prévention contre le vol par effraction dans les résidences. Il mise sur a mobilisation volontaire de groupes de citoyens qui, de concert avec leur service de police, mettent de l’avant des moyens de réduire les risques de vols par effraction dans leur quartier.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES