Sports

Temps de lecture : 2 min 56 s

Simon Leblanc tire sa révérence avec éclat

Le 15 avril 2013 — Modifié à 00 h 00 min le 15 avril 2013
Par

Simon Leblanc tire sa révérence avec éclat

La semaine dernière, l’entraîneur des Jeannois du Collège d’Alma faisait parvenir une lettre à tous les médias dans laquelle il expliquait ses principales raisons pour tirer sa révérence après une fructueuse carrière de 14 ans comme entraîneur. Ce dernier se retire en ayant remporté la médaille de bronze, lors du Championnat provincial de basketball collégial, division 2, disputé en fin de semaine à Saguenay.

Les Jeannois ont en effet trimé dur lors de cette rencontre l’emportant difficilement par la marque de 95 à 92. Pourtant, à un certain moment au troisième quart, les Jeannois avaient une priorité de quelque 20 points sur les Couguars du Cégep de Lennoxville. Au dernier quart, les Couguars ont mis beaucoup de pression sur les joueurs des Jeannois et ‘écart entre les deux formations diminuait à vue d’œil.

«Tout au long de la compétition, nous avons vu les autres équipes revenir de l’arrière pour s’approcher au tableau de pointage. Encore aujourd’hui, je peux dire que les gars m’ont donné la frousse et que je n’étais pas gros dans ma culotte à mesure que le match progressait au quatrième quart surtout. Fort heureusement, nous avons été en mesure de maintenir notre avance pour remporter la médaille de bronze du Championnat provincial de basketball collégial. C’était l’un de nos objectifs en début de saison et avec l’aide de mes entraîneurs adjoints, nous avons atteint notre but», notait Simon Leblanc après la victoire des Jeannois au gymnase du Cégep de Chicoutimi.

Les Jeannois avaient perdu le premier match du Championnat provincial 48 à 43 contre le Cégep Jean-de-Bréboeuf, gagné le deuxième match 77 à 75 contre Vanier avant de disposer de la formation des Nouvelles-Frontières 56 à 51 pour accéder au duel contre Champlain-Lennoxville pour l'obtention de la médaille de bronze.

Décision réfléchie

Bien qu’il mijotait sa décision depuis quelque temps déjà, l’entraîneur des Jeannois du Collège d’Alma assure que celle-ci a été difficile à prendre. Il a finalement annoncé son départ aux joueurs de son équipe au début de la présente saison.

«Ma vie a toujours été reliée au basket depuis ma 5e année du primaire. J’ai vécu des années exceptionnelles comme joueurs dans une équipe hors du commun, remportant plusieurs championnats provinciaux. j’ai commencé à entrainer au niveau collégial à Alma. J’ai passé près de 850 heures au cours des quatre premières années seulement à parcourir le Québec et approcher des joueurs et les recruter à Alma. Ce qui n’était pas une mince tâche», souligne Simon Leblanc.

Leblanc quitte également sa fonction de coordonnateur du programme de l’Académie de basketball du Collège d’Alma :«Je suis très fier d’avoir monté un programme unique au Québec qui aide des jeunes à persévérer à l’école tout en vivant une expérience de basketball comme aucun autre endroit n’a pu le faire. L’Académie a bel et bien pris forme à Alma, en région, et ce projet intéresse maintenant des programmes à l’international, ce n’est pas encore parfait, mais nous l’avons fait et bien fait», poursuit Simon Leblanc.

La boucle se ferme

Le Championnat provincial de basketball collégial ferme bien la boucle pour Simon Leblanc :«Je n’ai pas beaucoup de regrets si ce n’est de ne pas avoir gagné comme joueur le Championnat provincial de 2002 pour que Morgan Matthew-Fong puisse avoir la bannière qu’il méritait à sa dernière année de joueur. Les deux joueurs que j’ai eu la chance d’entrainer et qui m’ont marqué le plus sont Jordan Mailhot (Chicoutimi) et Lou-Gomes Neto (Alma). Ils m’ont permis de bâtir le programme à Alma et l’ont tenu à bout de bras le temps que les renforts arrivent! Je tiens à remercier spécialement Jérome Gagnon, Yannick Tremblay, Igor Rwigema, Frédéric Bouchard, Steves Simard et Ibrahim Appiah pour avoir cru en mon rêve et m’avoir supporté dans cette année plus que difficile à implanter un aussi gros projet et surtout Marie-Claude Coté-Deschênes qui malgré bien des problèmes de santé ou autres à su m’encourager dans un rythme de vie de fou! Je vais maintenant me consacrer à ma famille, à mes chiens de traineaux. Je conserve mon emploi au Collège d’Alma comme technicien en loisirs», conclut Simon Leblanc.

Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES