Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 23 s

Agir vite pour éviter le pire

Le 20 novembre 2017 — Modifié à 13 h 41 min le 20 novembre 2017
Par Collaboration spéciale Stéphanie Roy

NDLR: Ce texte vous est présenté dans le cadre d’une collaboration spéciale. Il a été écrit par Stéphanie Roy, étudiante en 3e année en pharmacie, qui complète actuellement au stage au Lac-Saint-Jean.

Mon billet d’aujourd’hui veut vous sensibiliser sur le phénomène de l’accident vasculaire cérébral, plus communément appelé l’AVC.

Il existe trois différents types d’AVC. Il peut provenir du bris d’une artère, dans le cerveau, qui créée une perte de sang dans celui-ci, d’un caillot qui bouche une artère complètement ou partiellement.

Ce blocage a pour conséquence d’interrompre la circulation du sang dans une partie du cerveau et ainsi empêcher de bien le nourrir, avec l’apport en oxygène contenu dans le sang.

Les séquelles, à la suite de l’événement, sont déterminées par la partie atteinte du cerveau, la gravité de l’accident et le temps mis à le détecter.

Il est important de bien connaître les signes d’un AVC pour intervenir rapidement et sauver plus de gens. Les quatre termes à retenir sont: Visage, Incapacité, Trouble de la parole et Extrême urgence. Ceux-ci forment l’acronyme VITE.

La personne subissant un AVC peut avoir un visage plus affaissé que la normale et ne sera pas apte à lever ses bras facilement. De plus, elle ne sera pas habile à répondre à des questions simples.

Finalement, si tous ces éléments sont rassemblés, il faut appeler le 911 et faire venir les secours rapidement.

L’acronyme VITE n’a pas été choisi sans raisons. En effet, lorsque ces symptômes apparaissent, il faut intervenir rapidement parce que le temps est compté.

Plus on intervient vite, plus le rétablissement sera rapide pour la personne atteinte.

Il existe différents facteurs modifiables pour diminuer le risque de subir un AVC. La majorité sont en lien avec un mode de vie sain.

La cessation tabagique, l’activité physique, la perte de poids et la réduction du stress sont différentes options que vous pouvez choisir pour diminuer vos chances d’être au pris avec ce problème de santé.

Personne n’est à l’abri de problèmes de santé, optez pour de bonnes habitudes de vie et choisissez-vous!

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES