Samedi, 13 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 4 s

Débrayage dans les CPE

Le 16 février 2018 — Modifié à 13 h 07 min le 16 février 2018
Par Karine Desrosiers

Les travailleuses en CPE affiliées à la FSSS-CSN débrayent aujourd’hui et en feront autant le lundi 19 février.

En tout, ce sont près de 600 travailleuses réparties dans 23 centres de la petite enfance qui seront en grève pour les journées du 16 et du 19 février.

La partie syndicale déplore l’absence de progrès aux tables de négociations régionales, alors qu’une entente de principe est pourtant intervenue avec le gouvernement sur les clauses monétaires.

« Nous sommes étonnées et déçues de voir l’attitude fermée de nos directions, car les clauses toujours en suspens n’ont aucun impact monétaire. Nos demandes sont justifiables, applicables et non déraisonnables, car nous avons en main une entente de principe avec une table de négociation depuis la mi-novembre », souligne la présidente du Syndicat, Nathalie Duperré.

Le syndicat réclame également une seule convention collective pour l’ensemble de la région.

Lundi, les membres seront appelés à se prononcer sur l’adoption d’un mandat de grève illimité à être appliqué au moment opportun.

Partie patronale

De son côté, la partie patronale affirme qu’elle ne peut tout simplement pas répondre aux exigences syndicales en matière de congés additionnels sans que la qualité de services ne soit affectée.

« Le Syndicat […] exige toujours de nouveaux congés pour ses membres alors que ceux-ci bénéficient déjà d’un régime de vacances, de congés fériés, de congés pour événements familiaux et de congés personnels fort avantageux. La situation de la main-d’œuvre est toutefois préoccupante et empêche les CPE d’offrir des congés additionnels aux travailleuses, sans compromettre la qualité du service », fait valoir l’Association patronale des CPE du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES